24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 20 mai 2022
AccueilorangeLa géopolitique de Mayotte vue par d’impensables orateurs

La géopolitique de Mayotte vue par d’impensables orateurs

Quelle mouche a piqué le site Diploweb pour aller chercher la vision que pouvait avoir de Mayotte un directeur de cabinet du préfet resté quelques mois sur l’île, d’octobre à avril 2020 (officiellement à mai 2020, mais il était déjà rentré en métropole), et un chef de corps de la Légion, très centralisée sur Petite Terre ?

Par bonheur, et vue le nombre de remontées uniquement locales que nous avons depuis qu’elle a été publiée, la vidéo « Géopolitique de Mayotte: un impensé français » ne semble vue que par les acteurs mahorais. Car « L’actualité du monde passée au crible par les experts de la géopolitique », tel que s’auto-définit Diploweb, a du soucis à se faire sur sa crédibilité à venir.

On ne peut pas dire que la présence à Mayotte de Jean-Baptiste Constant ait marqué les esprits comme ayant contribué à bâtir le territoire. Non communiquant, le directeur de cabinet du préfet faisait davantage preuve de rétention d’informations, que de démonstration d’empathie pour l’île. Ce n’est pas une exigence, puisque c’est un territoire difficile. Nous ne sommes pas non plus mu par le laïus « Mayotte tu l’aimes ou tu la quittes », mais par l’attente de propos objectifs de la part de représentants de l’Etat.

Pêle-mêle dans cette interview, « Mayotte, c’est l’Afrique, ce sont des villages, des clans, ils fonctionnent en clans », sur un ton dévalorisant, pour évoquer un sujet qu’il va pourtant retrouver dans les quartiers des grandes villes de métropole et qu’il faut reconquérir. Ceux qui sont restés sur place à Mayotte retroussent leurs manches, et il n’est pas dit qu’ils n’y arriveront pas, peut-être même plus vite qu’en métropole. On entend encore, « Mayotte c’est l’islam (…) avec 300 mosquées, 300 écoles coraniques, ils vont à l’école de la République mais le matin et le soir à l’école coranique », rajoutant, « il y a donc un double enseignement », pouvant signifier qu’on déconstruit d’un côté ce qu’on construit de l’autre. En lieu et place d’un axe qu’il aurait pu choisir, celui de la désertion des écoles coraniques justement et de la perte de valeurs qui va avec.

Nous ironiserons sur le fait que Jean-Baptiste Constant n’a « pas pu faire en 6 mois une ballade tout seul », ni « une plage tout seul », normal en effet, car il est rare de se retrouver seul à Mayotte… Plus sérieusement, qu’a-t-il fait pour tenter de juguler cette insécurité ? On aurait aimer retrouver des propositions dans son discours.

Thomas Labouche mène une analyse géopolitique contestable

Quant au colonel Labouche, commandant du DLEM de 2017 à 2019, ses propos manquent eux-aussi d’objectivité. S’il décrit bien un territoire « aux antipodes de La Réunion », il reprend l’antienne d’une « départementalisation arrivée trop vite », « il n’y a pas eu de phase d’adaptation ». En réalité, il y a bien eu une phase d’adaptation, elle a d’ailleurs duré 170 ans, 170 ans de présence française depuis 1841 jusqu’au département en 2011, avec un investissement a minima. Il s’embrouille dans les données de l’INSEE, puisque la part d’étrangers en situation irrégulière est de 50% de 50% d’étrangers, et non pas 25% de 50%. Ce qui fait bien 25%, mais de la population totale. Enfin, sa position de militaire l’incite à révéler que sévissent dans la zone des influences « contraires aux intérêts français, je parle de la Chine ou de la Russie ». Donc, stratégiquement, c’est plutôt pas mal que la France y soit donc.

Si la colère gronde depuis quelques jours à Mayotte contre cette vidéo, ce n’est pas pour les vérités qui malgré tout y sont dites par endroit, c’est qu’elle est à charge. Or, c’est ce genre d’interventions, non constructives, qui pollue le message à Paris.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Olive crowd, Swansea, Mayotte, nappy

Une chercheuse mahoraise lance Nyfasi, le peigne qui apprivoise les cheveux...

139533
Elle se positionne sur un marché sans concurrence : le docteur Youmna Mouhamad lance un peigne pour que coiffure ne rime plus avec torture chez celles qui affichent avec coquetterie leurs cheveux afro. Chercheuse en Angleterre, elle y a bénéficié de gros coups de pouce qui lui ont permis de lancer son produit et de le breveter. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure en levant des fonds
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139533
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139533
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139533
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139533
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim

« Gi la wa Maore », lancement de la campagne pour les législatives chez...

139533
Les élections législatives se déroulant les 12 et 19 juin prochains, Les Républicains ont présenté leurs candidats, leurs suppléants dans les deux circonscriptions de l’île ainsi que le projet politique porté à l’échelle locale.  La conférence de presse s’est tenue ce jeudi au restaurant le 5/5.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com