Containers SOMACO : la justice déboute MCG

En raison d'un différend tarifaire avec l'entreprise SOMACO, la présidente de Mayotte Channel Gateway, Ida Nel, refusait de livrer deux de ses containers, et menaçait d'en bloquer 84 autres. La justice vient de lui demander de les libérer.

0
801
MCG, Mayotte
Aziz Sam Akbaraly va pouvoir récupérer ses deux containers

Aziz Sam Akbaraly, le PDG de SOMACO, avait porté l’affaire au tribunal en référé. Jugée ce mercredi, elle débouchait sur un jugement favorable à ce dernier. Il rapporte que « le juge a donné une injonction de débloquer les deux containers sous 1000 euros d’astreinte par jour », et de rembourser les frais de justice à hauteur de 3.000 euros.

Sur les 84 containers, telle une lapalissade, le jugement indique qu’il est impossible d’ordonner de les mettre à disposition… tant qu’ils ne sont pas bloqués. Ils sont en effet toujours sur le navire Kiara, au mouillage à l’extérieur du port, en attente de débarquement.

Toujours au cœur des grondements des professionnels du port, la tarification imposée par Ida Nel, qui ne repose sur aucune base solide, les tarifs de 2016 ayant été invalidés en 2019, et la présidente de MCG brandissant un arrêté fantôme de 2016 qui n’est pas passé par le contrôle de la légalité, selon la préfecture.

« J’attends donc dans un premier temps que la décision de justice soit appliquée sur mes deux containers », concluait Aziz Sam Akbaraly.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here