Dix ans de départementalisation : le courrier constructif du maire de Dembéni à S. Lecornu

S’il fallait résumer en un mot le courrier adressé par Moudjibou Saidi au ministre des outre-mer dans le cadre des 10 ans de la départementalisation, ce serait « constructif ». Un petit précis de bonne volonté pour obtenir des avancées. La justice et l’éducation en font partie.

1
546
Sébastien Lecornu, Mayotte
Moudjibou Saïdi s'adresse au ministre des outre-mer en solo

Constructifs, les habitants de l’ile l’ont été, souligne le maire, lorsqu’ils ont œuvré pour que le pacte signé par les notables mahorais lors du congrès de Tsoundzou en 1958 qui « ont émis le souhait de transformer ce territoire en un département français », soit concrétisé.

Constructif, Moudjibou Saïdi l’est avec l’Etat ensuite, soulignant des « relations renforcées avec le gouvernement et votre ministère le 16 mars dernier » et « en matière de système éducatif », soulignant « l’immense implication de l’Etat aux côtés de nos collectivités locales ». Une entente sur laquelle le maire entend s’appuyer pour demander que soient comblées les carences, nombreuses actuelles : « Nous devons établir à Mayotte un tribunal administratif de plein exercice, un palais de justice, une autonomie du CUFR ».

Constructif avec le Collectif Laïc National encore, qui évoquait dans une tribune le « formidable retour en arrière » que constituait la décision du Département de confier aux cadis le rôle de « médiateurs et de transmission des valeurs éducatives et de promotion de l’identité culturelle de Mayotte ». Pour le Collectif c’est « méconnaitre les principes élémentaires de la République. » Difficile depuis Paris d’appréhender le phénomène, juge le maire de Dembéni, qui met cet écrit sur le compte d’une « méconnaissance ». Evoquant plutôt le « respect du bien vivre ensemble », il invite ses membres à Dembéni, « pour démontrer notre profond attachement au valeurs de la République et en la croyance d’une fraternité inébranlable ».

Le maire de Dembéni a parfaitement compris le mécanisme donnant-donnant d’un cercle vertueux des relations avec l’Etat, et à l’inverse de l’image d’un élu attendant sa becquée, parle de « responsabilité ». La sienne en tant qu’élu « de mettre en place des projets structurants avec l’aide de nos partenaires notamment l’Etat », et celle du futur président du Département, de « soutenir les investissement et de mettre en place les structures » à destination de la jeunesse. Il prêche notamment pour sa paroisse, en besoin d’un complexe sportif pour organiser les Jeux des Iles 2027. En retour, il demande un accompagnement, et la création d’un « memorium pour tous ceux qui se sont battus pour que Mayotte rayonne », et celle d’un musée Cadial « symbole de nos traditions ».

Lire le Courrier du maire sur 10 ans de la départementalisation-objectif 2021-2031

A.P-L.

1 COMMENTAIRE

  1. Le maire de Dembeni a cru qu’il écrivait sa lettre au père Noël ? Les belles paroles ça ne sert à rien, surtout quand on s’affiche en tant que représentant de la République avec un signe religieux ostentatoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here