Veillée pascale ce samedi pour les chrétiens de Mayotte

C’est autour d’un grand feu que se réunissent habituellement les fidèles lors de la Vigile pascale, symbole du "passage de la mort vers la vie". Le curé de la paroisse de Grande Terre se réjouit de cette célébration qui n’avait pas pu se tenir l’année dernière.

0
308
Pâques, Mayotte
Une célébration dont avaient été privés les chrétiens l'année dernière

En avril 2020, les portes des églises étaient restées fermées, et le père Bienvenu Kasongo, curé de la paroisse Notre Dame de Fatima en Grande Terre, ainsi que le père Vincent Ngoie-Mitenga, de la chapelle Saint Michel en Petite Terre, avaient célébré seuls les veillées et messes pascales.

Cette année, c’est un grand feu qui accueillera les fidèles pour la Vigile pascale, mais avec une organisation différente, comme nous l’explique le père Bienvenu. Il revient sur ce symbole et sur le contexte qui permet, contrairement à l’année dernière, de célébrer Pâques : « Pour nous, c’est une grâce de célébrer ce passage de la mort vers la vie, symbolisé par le feu. Contrairement à ce qui se faisait avant l’arrivée de l’épidémie, tous les fidèles ne seront pas autour du feu, mais dans l’église, je serai seul à l’extérieur. Mais toutes les bougies de fidèles seront illuminées par le cierge pascal. Le Christ vivant chasse les ténèbres, nous passons de la mort à la vie, du découragement à la vie. »

Les fidèles sont assis un rang sur deux, espacés d’un mètre jusque dans les déplacements

La messe se déroule dans le respect des gestes barrière, et un espacement contrôlé par la paroisse.

Nous reviendrons ce dimanche sur la signification de Pâques, la fête la plus importante pour les chrétiens.

Ce samedi soir, la veillée pascale est à 19h à l’église Notre Dame de Fatima en Grande Terre, et à la même heure à la chapelle Saint Michel de Petite Terre, et au RSMA de Combani.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here