Des cachalots nains observés dans le lagon de Mayotte

Il s'agit d'une espèce rarement observée à Mayotte: des cachalots nains avaient déjà été entraperçus en octobre dernier au même endroit, dans le Sud-Est de l'île.

0
853
Cachalots nains, Mayotte
Un groupe de cachalots nains vu le mois dernier à Mayotte (© Nicolas Chabot / Lagon Aventure)

C’est le réseau communautaire TsiÔno qui permet de partager cette information. « A croire qu’en faire partie porte bonheur ! », lâche ses membres en guise de carte d’invitation. « A la fin du mois de janvier, des chanceux ont pu observer un groupe de 7 ou 8 cachalots nains (Kogia sima) dans le Sud-Est de l’île. Le groupe s’étalait sur une surface d’environ 1 km² : une très belle observation d’une dizaine de minutes, afin de minimiser le dérangement sur ces animaux sauvages furtifs, qui a été remontée sur le réseau de sciences participatives TsiÔno. Deux autres observations de cachalots nains ont déjà été faites en octobre dernier dans la même partie du lagon ».

Representation d’un cachalot nain (Kogia sima) © Maely Maruzzi / OFB

Le cachalot nain mesure jusqu’à 3m pour 300kg une fois adulte et vit en petit groupe de 2 à 15 individus. Ce mammifère marin, le plus petit des 3 espèces de cachalots, se nourrit en allant chasser poulpes, calamars, poissons et invertébrés jusqu’à 250m de profondeur. Il se déplace lentement et est souvent en flottaison à la surface pour se reposer. Même s’il est présent dans toutes les eaux tempérées et tropicales, il est assez rare de croiser son chemin à Mayotte

TsiÔno rappelle la nouvelle règlementation qui a soulevé de nombreuses réactions à Mayotte, « depuis le 1er janvier 2021, il est obligatoire de rester à plus de 100m des mammifères marins. »

Si vous apercevez ces cachalots nains, et tout autre espèce, vous pouvez noter votre observation sur la plateforme de science participative TsiÔno, sur l’application mobile ou sur le site. « Vos photos de leurs nageoires dorsales (chacune étant unique) seront d’une grande aide pour identifier les individus et donc mieux connaitre leur mode de vie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here