28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 5 octobre 2022
AccueilorangeGrosse opération de destruction d'habitat illégal en lien avec les violences à...

Grosse opération de destruction d’habitat illégal en lien avec les violences à Dzoumogne

La préfecture annonce avoir détruit 120 cases en tôle, dont certaines avaient servi de refuge aux délinquants. Une centaine d'étrangers en situation irrégulière ont été expulsés.

Les opérations de destruction d’habitat illégal s’intensifient et se musclent à Mayotte, initiées par le préfet de Mayotte.En 2020, ce sont 155 cases en tôle qui ont été détruites, indique la préfecture, et 80 autres depuis le 1er janvier 2021.

Ce lundi 15 février 2021, à Dzoumogné, au lieu dit « Mhogoni », 120 cases en tôle, “implantées illégalement sur un terrain du Conseil Départemental”, ont été détruites, notamment pour avoir été utilisées comme point de rassemblement et de refuge aux délinquants qui ont commis les violences de ces derniers mois, notamment aux abords du lycée de Dzoumogné.

« La destruction de ces cases, directement liés aux tensions qui ont bouleversé la vie des Mahorais vise à rétablir l’État de droit et à ramener la paix sociale : on ne peut pas concevoir que les cases implantées illégalement servent de base arrière à des délinquants », déclare Jean-François Colombet dans un communiqué.

Le préfet s’était rendu sur place

Il rapporte que le plan d’élimination des cases en tôle construites illégalement sur des terrains et appartenant à autrui sera poursuivit tout au long de l’année 2021, en saluant l’ensemble des services mobilisés à cet effet.

99 étrangers en situation irrégulière ont fait l’objet de mesures d’éloignement. Les autres occupants ont fait l’objet d’une enquête sociale, diligentée par la Direction de la Cohésion Sociale, et l’Association pour la Condition Féminine et l’Aide aux Victimes (ACFAV), “ils ont tous reçu des propositions de relogements temporaires”.
La mairie envisage de construire un centre de loisir en lieu et place de cet habitat précaire .

Pour justifier cette intervention en période cyclonique, du 1er janvier au 15 avril, le préfet indique que l’article L611-1 du Code des procédures civiles d’exécution “autorise les expulsions d’occupants sans droit ni titre, dès lors qu’un logement correspondant aux besoins de la famille, définis par enquête sociale, a été accepté, ou à défaut, proposé. Elle répond à une situation que connaît le territoire avec des conditions d’habitation irrespectueuses de la dignité humaine et des risques graves pour la salubrité et la sécurité des occupants et les tiers.”

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Un jeune, une solution, Macron, DEETS,Apprentis d'Auteuil, Mayotte

Les enjeux de la prévention de la délinquance s’invitent à l’inauguration...

139533
« Oui je vous mets la pression, et oui nous attendons des résultats », déclarait le vice-président du CD Madi Velou aux associations, lors de la présentation du plan national « Un jeune, une solution ». Il est astucieusement décliné par Apprentis d’Auteuil au sein du service de prévention spécialisée. Une insertion durable des jeunes est attendue
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139533
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139533
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com