« Objectif santé » : les cordées de la réussite ont fait se rencontrer étudiants et lycéens

Mercredi 20 janvier et jeudi 21 janvier se sont déroulées les « Cordées de la réussite », un projet éducatif visant à aider les lycéens à s’orienter. Le jeudi matin, au lycée Les lumières à Kaweni, 14 étudiants du CUFR (Centre Universitaire de Formation et de Recherche) de la licence L1 sciences de la vie option santé ont rencontré les lycéens d’une classe de terminale afin de répondre à leurs interrogations concernant leur future orientation.

0
328
Ce jeudi matin, les étudiants et les lycéens ont échangé sur le sujet des métiers de la santé.

« Les élèves mahorais ont souvent peur des filières d’excellence alors qu’ils pourraient autant y réussir que les autres », a déclaré Mme Nemora, la professeure de science de la vie et de la terre qui dirigeait les échanges entre les étudiants du CUFR et les lycéens du lycée Les lumières ce jeudi 21 janvier. 14 étudiants de licence 1 option santé ont en effet rencontré une classe de terminale en cette matinée consacrée aux « cordées de la réussite », un projet pédagogique mis en place par le rectorat pour aider les lycéens à s’orienter. L’une des cordées du jeudi matin concernait le secteur de la santé, infiniment important sur notre île. Désormais, le concours pour devenir médecin, pharmacien ou sage-femme a disparu, laissant place à une licence sélective au terme de la première année. Deux licences existent ainsi concernant les métiers de la santé ou du social, la sélection n’y est cependant pas moins rude car s’ils ne sont plus recrutés sur concours, les étudiants le sont désormais sur dossier.

Mme Nemora, professeure de SVT, dirigeait les débats.

Aider les autres : une vocation pour certains étudiants

La classe de terminale où ont eu lieu les échanges comprenait des lycéens désireux d’entrer dans le secteur de la santé. Médecin, pharmacien, dentiste ou sage-femme, beaucoup ne savaient encore que choisir, mais tous étaient persuadés d’une chose : de leur désir de soigner les gens. Les étudiants du CUFR venus pour les échanges dans ce lycée étaient également pour la plupart sûrs de leur vocation même si beaucoup d’entre eux n’avaient pas encore choisi leur spécialité.

Riana, l’une des étudiantes du CUFR en L1 de science de la vie option santé, nous a confié qu’aider autrui était très important pour elle. Au collège, elle voulait se diriger vers des études littéraires, mais après avoir effectué des stages au CHM et avoir discuté avec des professionnels de santé, elle s’est rendu compte que la voie médicale était finalement celle qui lui convenait le mieux. « J’avais envie de partager mon expérience avec les lycéens », explique-t-elle. « Je veux leur démontrer que rien n’est impossible si on est réellement motivé », ajoute-elle. Si la jeune fille ne s’est pas encore décidée sur sa spécialité future, une chose est sûre : elle désire être chirurgienne pour venir en aide à son prochain. Ce métier nécessitant de nombreuses années d’étude ne l’effraie pas car, pour elle, « le travail paye toujours et rien n’est impossible quand on est motivé ». Une passion qu’elle a tenté de transmettre aux lycéens des Lumières en ce jeudi matin. Ces derniers se sont montrés ouverts et réceptifs aux paroles des étudiants, friands qu’ils étaient d’en apprendre davantage sur la vie estudiantine.

Les échanges se sont déroulés dans un calme impressionnant, le sujet passionnant lycéens comme étudiants.

La cordée « objectif santé » n’était que l’une des nombreuses cordées proposées par le rectorat de Mayotte aux lycéens, mais également aux collégiens puisque le projet s’adresse aux élèves dès la classe de 4ème. En février, les Cordées proposeront un forum des métiers pour ouvrir les élèves à la culture scientifique notamment. Par ailleurs, une semaine en immersion au CUFR ou dans une université de La Réunion sera également proposée aux lycéens afin qu’il se rendent compte de la réalité de la vie d’étudiant. En résumé, les Cordées de la réussite permettent aux lycéens d’appréhender leur avenir sous un jour plus réaliste que ce que leurs rêves leur avaient permis d’entrevoir jusque-là !

N.G

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here