Les opérations phare du CDTM pour relancer le tourisme à Mayotte

Malgré la crise sanitaire qui a marqué l’année 2020, le CDTM (Comité Départemental du Tourisme de Mayotte) souhaite néanmoins relancer les activités touristiques sur le territoire. Pour cela, il a mis sur pied, pendant le confinement, deux opérations phare : la relance de l’offre touristique locale et « le repos des héros ». Explications.

0
460
La présidente du CDTM a signé une charte avec les professionnels qui ont fait face au covid.

« Cette crise sanitaire nous aura permis de revenir sur les bases du développement touristique à Mayotte », a déclaré Michel Madi, le directeur du CDTM, lors de la conférence de presse qui s’est tenue dans ses locaux de la place de la République. En effet, le CDTM a mis sur pied, au cours de l’année 2020, un plan de relance touristique qui a été validé par le Département en octobre. Ce plan dispose d’un budget global de 3 millions d’euros dont 700 000 euros ont été mis à la disposition du CDTM pour financer ses deux opérations phare : le développement de l’offre touristique locale et « le repos des héros ». Cette dernière opération consiste à offrir des bons d’achat dans les établissements touristiques aux professionnels qui « ont été au front face au Covid».

Le développement de l’offre touristique locale

« Après le confinement, nous avons eu du mal à reprendre nos activités et la dernière annonce du préfet concernant les déplacements aériens vient encore alourdir la situation », a déploré Michel Madi. Les liaisons aériennes étant devenues plus compliquées, le CDTM a donc décidé de miser sur le développement touristique local afin de relancer le secteur. « L’idée est de faire profiter les résidents de la beauté de leur île », a ajouté le directeur. Pour cela, les agents du CDTM ont beaucoup travaillé avec les offices de tourisme des intercommunalités dans le but de répertorier les activités touristiques de l’île, mais également pour trouver un moyen de les soutenir notamment économiquement.

Il est ressorti de ce travail un guide des offres touristiques de l’île qui a été distribué dans 30 000 foyers, mais aussi une grande campagne de communication via Mayotte la Première et les réseaux sociaux qui a bénéficié d’un budget de 100 000 euros. « On dit trop souvent qu’il n’y a rien à faire à Mayotte, mais c’est faux ! Les gens ne sont souvent tout simplement pas au courant des offres existantes », a expliqué Rania Saïd, la chargée de communication du CDTM. « Il n’y a pas forcément besoin de partir en voyage pour bénéficier d’activités touristiques. Notre île regorge de richesses et les résidents doivent apprendre à consommer local », a ajouté quant à elle la présidente du CDTM Fatimatie Razafinatoandro. Chaque intercommunalité a désormais son office du tourisme, à l’exception de la Cadema et de l’interco du Nord, afin de faire découvrir les richesses de sa région.

Deux bons d’achats de 60 euros seront distribués à 5000 professionnels dans le cadre de l’opération « le repos des héros ».

« Le repos des héros »

Par ailleurs, afin d’apporter leur pierre à l’édifice de la lutte contre le Covid 19, le CDTM a monté une deuxième opération à destination des professionnels qui ont dû lutter frontalement contre cette maladie. Intitulée « le repos des héros », elle consiste à offrir 2 bons d’achat d’une valeur de 60 euros à dépenser dans les établissements touristiques de l’île à ces personnes constituées principalement de soignants, mais également de pompiers ou du personnel de l’une des crèches qui a gardé les enfants du personnel soignant pendant le confinement. 5 000 personnes, identifiées par l’ARS, ont pu bénéficier de cette opération qui a coûté en tout 600 000 euros.

Au cours de la conférence de presse du mardi 12 janvier, les institutions concernées ont signé une charte avec le CDTM pour valider cette opération. Il s’agissait notamment du CHM, du Sdis, du représentant des pharmaciens, celui des infirmiers libéraux et des transports sanitaires.

L.D

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here