25.9 C
Dzaoudzi
mercredi 26 janvier 2022
AccueilOcéan IndienCovid-19 : deux congélateurs à vaccins livrés à La Réunion. Quid de...

Covid-19 : deux congélateurs à vaccins livrés à La Réunion. Quid de Mayotte ?

Les forces armées de la zone sud de l'océan Indien (Fazsoi) ont livré dans un C130 Hercules deux congélateurs permettant de conserver à -80°C le vaccin Pfizer en vue de la campagne vaccinale. Le tour de Mayotte viendra plus tard, tout comme d'autres départements français.

Une fois n’est pas coutume, les militaires des Fazsoi ont largement communiqué sur la livraison à La Réunion de deux congélateurs “très basse température pour le stockage des vaccins Covid-19”. Cette livraison s’inscrit dans le cadre de l’opération Résilience qu’ont déjà menée les forces armées de la zone pour assurer l’approvisionnement de Mayotte en produits divers notamment par avion et avec le navire Mistral.

Il était donc naturel de se demander pourquoi le communiqué de l’armée concernant les vaccins ne faisait pas mention de Mayotte.

“Ce qu’il faut savoir c’est que seuls 38 départements vont recevoir ces congélateurs à -80°C nécessaires à la conservation des vaccins Pfizer. Mayotte n’est pas prévue pour en recevoir” explique Florine Clavier, cheffe de service à la veille et sécurité sanitaire de l’ARS Mayotte. Un choix qui repose sur “des arguments épidémiologistes forts” notamment “une population jeune et pas d’établissement accueillant des personnes âgées”.

 En effet actuellement, le vaccin est réservé aux Ehpad, or il n’y en a pas à Mayotte. Dans notre département du coup, la vaccination ira en priorité aux personnes considérées comme “à fort facteur de risque”, soit les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de grossesse, les personnes obèses, diabétiques, souffrant d’hypertension et/ou “avec des pathologies complexes”. “On est vigilants à Mayotte où ces facteurs de risque ont une prévalence importante” poursuit la responsable.

D’abord, identifier les bénéficiaires

Florine Clavier aux côtés de Dominique Voynet à l’ARS

Pour l’heure, le gros du travail de l’ARS consiste donc à recenser les personnes susceptibles de recevoir un vaccin en priorité, notamment avec le concours de la CSSM. Quand ce sera fait, “cette vaccination aura lieu dans les semaines qui viennent” suivant un calendrier “calqué sur celui de la métropole” assure encore l’ARS.

Mais alors pourquoi ne pas commander dès maintenant ces congélateurs ?

“D’ici à ce que cette vaccination soit mise en place, des vaccins qui se conservent dans des conditions plus classiques peuvent être mis sur le marché. Si d’ici là nous avons besoin de ces congélateurs nous les aurons sans soucis” garantit Florine Clavier.

Ce n’est donc qu’une “question de semaine” avant que la campagne vaccinale soit mise en place. Ce qui laisse le temps de préparer donc la conservation des doses, et la logistique pour les injections, qui sera elle aussi vraisemblablement alignée sur le modèle métropolitain.

A noter comme annoncé début décembre par Dominique Voynet que le vaccin sera distribué gratuitement. Issu d’achats groupés au niveau européen, il est payé par l’Etat.

Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Taxis, Mayotte

Taxi, profession en péril à Mayotte

139533
Alors que sont tracés les lignes de transport en commun et que se profilent les premiers travaux, les taxis se préoccupent trop du nombre de licences distribuées et pas assez de leur avenir, déplore Mohamed Hamissi. Pour qui leur survie passera par un statut de prestataire de service des collectivités
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com