24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilorangeLa Vigie a dansé au rythme de l'Afrique ce samedi

La Vigie a dansé au rythme de l’Afrique ce samedi

Samedi 26 décembre à 17h, les jeunes de la compagnie Kazyadance ont présenté un spectacle de danse et de marionnettes à la maison des associations Dagoni, située dans le quartier de La Vigie Saïd Mconi en Petite-Terre. Ce spectacle d’environ une heure était une restitution du travail des ateliers réalisés dans le cadre du projet du Laboratoire Artistique 4ème édition.

« Ce spectacle a été monté pour montrer le travail réalisé par les jeunes dans le cadre du Laboratoire Artistique 4ème édition », a déclaré Djodjo Kazadi, le directeur de la compagnie Kazyadance, basée au Royaume des Fleurs en Petite-Terre (en face du Faré). Depuis le début des vacances scolaires en effet, une quinzaine de jeunes âgés de 15 à 25 ans (parfois plus) travaillent d’arrache-pied avec deux chorégraphes et un marionnettiste pour améliorer leur connaissance de l’art de la danse.

Le projet du Laboratoire Artistique a été initié en décembre 2019 par Djodjo Kazadi en collaboration avec Anne-Laure Costantini, chorégraphe de la compagnie Baltane. Il s’agit d’un parcours de recherche et de professionnalisation dans les métiers des arts du spectacle sur trois ans à destination des jeunes de Mayotte. Le laboratoire aspire à les accompagner vers leur propre projet en partant de leur niveau et de leurs attentes. Le but est de déclencher en eux la créativité, la liberté d’expression et l’implication sociale immédiate. Ce projet est soutenu par la DAC (Direction des Affaires Culturelles) et la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale).

Le chorégraphe guinéen Mao Sako a appris aux jeunes les bases de la danse africaine traditionnelle.

Dans ce cadre, la compagnie Kazyadance accueille donc à chaque vacance scolaire un chorégraphe issu de divers pays ou régions pour faire découvrir aux jeunes un nouvel univers chorégraphique. La première édition a accueilli le chorégraphe mahorais Jeff Ridjali, la deuxième le chorégraphe réunionnais Didier Boutiana, la troisième le chorégraphe malgache Ariry Andriamoratsiri et enfin la quatrième, actuellement en cours, le chorégraphe guinéen Mao Sako. Pour cette 4ème édition, ce dernier travaille en collaboration avec le marionnettiste Serge Amissi , originaire du Congo.

L’Afrique à l’honneur

Le chorégraphe guinéen Mao Sako a travaillé pendant une semaine avec les jeunes. Il leur a appris les bases de la danse traditionnelle africaine, un univers souvent étranger aux jeunes mahorais. La deuxième semaine, Djodjo Kazadi a pris le relais, approfondissant ce travail. En parallèle, Serge Amissi, le marionnettiste, leur a appris à créer des marionnettes de danse « dedinou » originaires d’Afrique Centrale. Celles-ci sont fabriquées à partir d’argile, de papier et de peinture. « Les jeunes sont en train de créer une marionnette issue de leur propre inspiration », a déclaré Serge Amissi. « Le but est ensuite de lui transmettre la vie en la faisant danser », a-t-il ajouté. Lors du spectacle du samedi 26 décembre, les jeunes ont donc dansé en costumes africains tandis que l’une des marionnettes de Serge Amissi les accompagnait.

Le marionnettiste congolais Serge Amissi a fait danser l’une de ses marionnettes lors du spectacle.

Les jeunes, dont certains ont suivi les quatre Laboratoires, sont en tout cas ravis de cette découverte de nouveaux univers artistiques. « J’ai apprécié d’apprendre de nouveaux mouvements et le travail des marionnettes apporte une véritable richesse », a par exemple déclaré Alifeyini, 26 ans, qui souhaite devenir à terme danseur professionnel. « La danse traditionnelle, c’était totalement nouveau pour moi, d’habitude je danse plutôt du hip hop », a également déclaré David, 16 ans. Raijanti, 20 ans, danseuse de debaa, a quant à elle déclaré qu’elle avait appris à mieux s’exprimer avec son corps au cours de ces ateliers. « Et le travail des marionnettes était vraiment intéressant. En voyant le matériel, je me demandais ce qu’on allait bien pouvoir faire avec ça, puis ça a vite pris forme ! », a-t-elle ajouté en riant.

N.G

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Toujours la réparation des inégalités au menu de la grève interprofessionnelle...

139533
La grève interprofessionnelle nationale de ce jeudi a été peu suivie à Mayotte, alors que les revendications sur les inégalités qui perdurent doivent être portées. C'est ce qu'ont fait plusieurs syndicats, CGT, dont CGT Educ'action, FSU, Solidaire, UNSA, SUD, qui se sont rassemblés place de la République. Peu de réponses en retour, mais des évolutions en cours
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com