Coupe de France de Football, « c’est tout le football mahorais qui est mis en avant » après la victoire contre Saint-Pierre

Après un match décisif contre Saint-Pierre, le club de Mtsapéré devient le premier de Mayotte à se qualifier pour les 32e de finale de la coupe de France. Une "immense joie" pour l'entraîneur du club qui y voit une "mise en avant" de "tout le football mahorais".

0
446
Les joueurs exultent

Le FC M’tsapéré est passé par toutes les émotions en quelques jours, de l’enthousiasme à la peur en passant par beaucoup de travail, pour finir sur « une immense joie ». L’entraîneur Abidi Massoundi revient pour le JDM sur une semaine qui fait entrer le club dans l’histoire du foot mahorais à l’issue d’un match épique, remporté aux tirs aux buts.

Le JDM : Avant de vous déplacer à La Réunion pour affronter Saint-Pierre, dans quel état d’esprit étiez-vous ?

Une fois qu’on nous a dit qu’on allait jouer contre Saint Pierre, on s’est préparés mentalement et les dirigeants ont mis le paquet. On y est allés une semaine avant pour avoir le temps de s’adapter. On se disait qu’on avait notre chance. On était optimistes, on a fait un match amical avec nos amis mahorais et là on s’est rendus compte qu’on devait travailler notre défense. On a alors changé notre système. On a beaucoup travaillé sur le bloc d’équipe.

C’est ce qui a fait la différence sur le terrain ?

Faire bloc pour ne rien laisser passer, une stratégie payante

Le plan de jeu qu’on a mis en place a fonctionné. Dès qu’on avait le ballon on attaquait, l’équipe adverse nous pressait donc on a joué l’attaque rapide ou la contre-attaque. Dès qu’on a encaissé le premier but j’ai douté un peu, mais les joueurs n’ont pas paniqué et ont continué. On a tenu, fait des changements, et ça a payé, on a égalisé grâce aux joueurs entrants. Les trois joueurs remplaçants qui sont entrés ont fait la différence.

Dès lors qu’on avait égalisé, on s’est dit qu’on ne devait plus encaisser de but. On a misé sur les tirs au but. On a joué avec un bloc bas pour ne pas laisser d’espace. On avait un peu peur parce que le gardien de Saint-Pierre est celui de la sélection de la Réunion, contre Maurice il avait stoppé tous les buts.

Comment se sent l’équipe après cette victoire ? Quels sont les prochaines étapes?

Les Mahorais ont égalisé puis compté sur les tirs aux buts

La sélection est une immense joie, c’est un pas en avant, c’est une bonne chose pour le football mahorais. Ce n’est pas que Mtsapéré, c’est tout le foot mahorais qui est mis en avant car c’est la première fois qu’un club mahorais arrive en 32e de finale. J’espère que bientôt tout le monde sera derrière le FCM.

Le prochain match de coupe de France sera pendant les deux dernières semaines de février en métropole. Si on se prépare bien, notamment moralement, on peut.

D’ici là en janvier on va jouer à fond la coupe de Mayotte, j’espère qu’on arrivera en finale. Une chose à la fois.

Propos recueillis par Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here