Un jeune blessé à l’oeil par un projectile à Dzoumogne en marge des affrontements

Alors que les gendarmes faisaient l'objet de caillassages à Dzoumogne, un jeune de 17 ans a reçu un projectile à l'oeil et a du être évasané. Selon les premiers éléments il ne participait pas aux violences. Une enquête est ouverte pour violences par personne dépositaire de l'autorité publique, même si la nature du projectile n'est pas encore certaine.

0
1013
Le pont de Dzoumogné incendié par des jeunes violents

Le parquet de Mamoudzou confirme l’ouverture d’une enquête pour violences par personne dépositaire de l’autorité publique après l’évacuation sanitaire d’un jeune de 17 ans grièvement blessé au visage. Ce dernier pourrait perdre son oeil.

« Au moment où je vous parle la perte de son œil n’est pas confirmée. Il a vraisemblablement reçu un projectile, l’enquête doit déterminer la nature de ce projectile » indique le procureur Jean-Philippe Rey.

Selon le magistrat, la victime « n’a pas pu être entendu de manière plus circonstanciée » pour le moment mais ses déclarations « succinctes » et les premiers éléments d’enquête laissent penser qu’il ne participait pas aux violences.

« L’enquête sera complète »

Un tir de LBD est une hypothèse parmi d’autres selon le procureur

« Pour l’heure je n’ai pas de plainte de la famille. On a ouvert une enquête sur des faits de violences aggravées, par personne dépositaire de l’autorité publique. On a envisagé la possibilité que ça soit un tir de LBD mais c’est tout à fait hypothétique. Aucun élément probant n’indiquerait qu’il ait pu être visé. L’enquête sera complète, c’est une enquête exhaustive [ qui sera ] réalisée de manière à comprendre comment un jeune de 17 ans qui ne prenait pas part aux caillassages a pu être blessé à l’œil. »

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here