26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilEconomieBudget du CD : un excédent de 6 millions d’euros qui abonde...

Budget du CD : un excédent de 6 millions d’euros qui abonde les investissements

Ce mercredi le conseil départemental va rectifier son budget de l’année en tenant compte des modifications intervenues, et programmer les dépenses à venir pour 2021.

Avant tout, l’équipe de Soibahadine a décidé d’évoluer vers une gestion plus rigoureuse de ses projets d’investissement (en se basant sur les Autorisations de Paiement-Crédits de Paiement), ce qui devrait permettre une meilleure visibilité financière des engagements à moyen terme, et d’engager le prochain exécutif issus des urnes des prochaines départementales, sur une voie plus rigoureuse.

Le budget primitif 2020 qui avait été voté à 307 millions d’euros en recettes et 253 millions en dépenses en 2020, a évolué sur certains postes, nécessitant d’adopter des décisions modificatives. Le rapport qui sera voté mercredi sur le sujet note par exemple « une nette augmentation des Droits de mutation à titre onéreux par rapport aux prévisions», issus notamment de la cession de foncier. Le conseil départemental en a perçu 11 millions d’euros de plus qu’attendus entre 2019 et 2020.

Du côté des dépenses, les charges à caractère général ont augmenté de 4 millions d’euros, celles de personnel de 2 millions d’euros, l’augmentation des bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie accroit la dépenses de 7 à 10 millions d’euros, deux charges, dont celle du personnel responsable des bénéficiaires du RSA, doivent être réduites de 3 millions d’euros, et le soutien aux petites entreprises privées touchées par la crise Covid n’a pas été sollicité autant qu’espéré, 8,5 millions d’euros au lieu des 11 millions d’euros prévus.

Les 6 millions d’euros dégagés sont affectés en investissements.

Du côté des investissements, des modifications sont aussi à attendre. Le budget alloué aux prêts d’honneur d’accompagnement des entreprises doit être revu à la hausse, 1,5 million d’euros.

Du côté du budget annexe « Santé et protection de l’enfance », les charges liés au Covid doivent être réévaluées de 1 million d’euros, et les charges de personnel de 3 millions d’euros. « Les ajustements proposés n’ont pas d’incidence sur le budget de fonctionnement global », précise le Département.

Peu de modifications sont apportées sur le budget annexe du STM.

Enfin, en attendant le vote du budget 2021, et comme l’y autorise la loi chaque année, le président du Département pourra dès le 1er janvier 2021, engager les dépenses d’investissement à hauteur du quart de ceux qui ont été effectués cette année.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139532
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139532
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139532
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139532
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139532
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139532
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com