Programme de la XXVème Conférence des présidents des RUP à Mayotte

0
298
RUP, Mayotte

Depuis le mois de février 2020, Mayotte préside la Conférence des présidents des Régions Ultrapériphériques de l’Europe. Ces RUP sont au nombre de 9 : la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion, la Martinique, Mayotte et Saint-Martin (France), les Açores et Madère (Portugal) et les Îles Canaries (Espagne).

Leur union n’a d’autre but que de défendre des positions communes, notamment la défense de leur statut différencié au sein de l’Europe.

Cette année, le thème de la XXVème Conférence portera tout naturellement sur la relance en lien avec l’épidémie de Covid-19, sans oublier celui de « la solidarité européenne », qui a été prise en défaut au début de la crise, comme l’avait souligné Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.

En raison de la situation sanitaire internationale, cette XXVème conférence se tiendra donc en visioconférence ces jeudi 26 et vendredi 27 novembre prochains.

Une décision qui plaide aussi en faveur de la diminution de l’empreinte écologique, « avec moins de déplacements », indique aussi le conseil départemental, mais qui implique aussi une accessibilité numérique, ce qui invite à défendre les intérêts dans ce domaine des territoires les plus éloignés.

« Le soutien de l’Europe demeure central pour la relance et la résilience de nos régions » rappelait le président Ramadani lors du forum des RUP du 13 octobre dernier. « Les échanges lors de ce Forum et l’étude de la Commission européenne sur l’impact de la crise sanitaire, économique et sociale sur nos Régions devront éclairer plus en avant pour une prise en compte pertinente et adéquate de la situation des RUP. Indéniablement, les secteurs stratégiques des RUP et leurs entreprises devront être soutenus fortement ».

Comme lors de chaque CPRUP, l’emploi, le bien-être social et économique des concitoyens de ces territoires ainsi que le maintien « des acquis RUP » seront au cœur des préoccupations à l’heure où se finalisent à Bruxelles les négociations sur le prochain budget européen.

Le président Soibahadine Ramadani a insisté sur la nécessité d’investissements massifs en infrastructures de base en matière de santé, d’accès à l’eau, d’assainissement, de transport, de désenclavement aérien, maritime et numérique, mais aussi d’une meilleure structuration des filières pour réduire le poids du secteur informel, d’accompagner les secteurs traditionnels et émergents, notamment le numérique. « Le développement d’infrastructures d’éducation et de formation est également une nécessité à Mayotte comme dans les RUP, urgence qui figure au cœur des discussions marquant cette présidence, placée sous le signe de la solidarité ».

Outre les présidents des 9 collectivités membres, interviendront les représentants des 3 Etats membres, Juan Gonzalez-Barba Pera, Secrétaire d’État pour l’Union européenne
de l’Espagne, Ana Paula Zacarias , Secrétaire d’Etat en charge des affaires européennes
du Portugal, Sébastien Lecornu, Ministre des Outre-mer de la France, Clément Beaune, Secrétaire d’Etat aux affaires européennes de la France.

Mentionnons l’intervention du président de Madagascar, Andry Rajoelina.

Consulter le Programme Conférence des RUP 2020 CB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here