Un soutien européen à la reprise de 30 euros par habitant pour Mayotte et les autres RUP

0
344
REACT-EU, Omarjee, Mayotte
Younous Omarjee lors de la présentation du fonds de soutien REACT-EU (Copie d'écran Parlement européen)

Alors que le Plan de relance européen de 750 milliards d’euros est toujours bloqué par les veto hongrois, polonais et slovène sur la condition de l’état de droit, le Parlement européen a conclu un accord sur un soutien supplémentaire de 47,5 milliards d’euros afin de lutter contre les conséquences de la crise, et pour préparer une relance verte, numérique et résiliente de l’économie européenne (REACT-EU). Le député européen Younous Omarjee a présidé les négociations et détaille les avancées.

Parmi elles, un montant correspondant à une aide de 30 euros par habitant sera alloué aux régions ultrapériphériques (RUP) dont Mayotte. C’est donc sur prés de 9 millions d’euros qui devraient soutenir la reprise de l’activité économique.

Ont également été décidés que pour le soutien de 47,5 milliards d’euros, 0,35% seront allouées à l’aide technique, qui se concentrera en particulier sur les États membres durement touchés par la pandémie de COVID-19 et sur ceux éprouvant des difficultés à préparer leurs programmes, les investissements se concentreront sur les secteurs les plus touchés par les conséquences économiques dues à la pandémie, un taux de préfinancement a été fixé à 11% des ressources supplémentaires allouées aux programmes pour l’année 2021, les États membres pourront allouer une partie des ressources supplémentaires au Fonds social européen, au Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD), à l’initiative pour l’emploi des jeunes ainsi qu’aux programmes transfrontaliers (Interreg), le soutien de l’UE devrait être rendu plus visible – les activités liées à l’utilisation des ressources supplémentaires doivent contenir une référence au fait qu’elles sont financées « dans le cadre de la réponse de l’Union à la pandémie de COVID-19 ».

Younous Omarjee, Député Européen (La France Insoumise, GUE/NGL), Président de la Commission du Développement Régional, exprime malgré tout son inquiétude sur « ce qui se joue au Conseil », avec notamment la décision attendue d’un accord sur le Cadre financier pluriannuel auquel REACT-EU est lié.

Pour visionner l’intégralité de la conférence de presse, cliquer ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here