EDM : renforcement des équipes de lutte contre la rétrocession d’électricité

Une douzaine d'agents supplémentaire assermentés chez Électricité de Mayotte pour verbaliser les fraudeurs au partage d'électricité. Prés de la moitié des habitations de l'île était concernée en 2017.

0
292
EDM, Mayotte
Douze agents ont prêté serment ce mercredi au tribunal

Dans le cadre de la lutte contre la rétrocession, Électricité de Mayotte (EDM) renforce ses équipes. Douze agents ont prêté serment ce mercredi au tribunal, venant ainsi renforcer les équipes de lutte contre l’insécurité électrique.

« La sécurité des installations électriques constitue à Mayotte un enjeu fort et une priorité pour EDM. En 2017, près d’un foyer mahorais sur deux était en situation de rétrocession », indique l’opérateur. Pour pallier à cette pratique « dangereuse pour les abonnées et tiers, illégale et pouvant faire l’objet de poursuites judiciaires », l’entreprise de service public a lancé depuis 2018 de nombreuses campagnes de sensibilisation liées à la manipulation des ouvrages et installations électriques.

Une opération de lutte contre la rétrocession menée par EDM en septembre 2018

« Au-delà des campagnes menées et du simple serment, cette montée en compétence des agents représente une vraie reconnaissance vis-à-vis leurs aptitudes techniques ». Ils ont désormais la surveillance, le contrôle et la vérification des ouvrages électriques et plus généralement, de l’ensemble des biens exploités par EDM. Ils pourront désormais dresser des procès-verbaux puisque les contrevenants risquent de lourdes sanctions allant d’une amende de 393€ minimum, auxquelles s’additionne d’éventuels rattrapages de consommation et poursuites judiciaires, le coût d’une mise aux normes par un électricien professionnel et devront par la suite fournir une attestation CONSUEL. « Mieux vaut donc se mettre en conformité ».

Grâce à ces nouvelles assermentations, Électricité de Mayotte compte aujourd’hui plus d’une vingtaine d’agents assermentés avec à terme, l’ambition de dépasser la trentaine d’agents pour lutter davantage contre les situations à risques. « Le but: faire prendre conscience et enrayer tous risques ou dangers électriques, parfois mortels. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here