Escale du CMA CGM Jamaïca, le plus gros navire jamais accueilli à Mayotte

Cette semaine, le port de Longoni a accueilli non pas un géant des mer - les Overpanamax ne sont pas encore au rendez-vous – mais une taille record pour son quai n°2.

0
1583
CMA CGM, Mayotte, Longoni, Mozambique, transbordement
Le CMA CGM Jamaïca au quai 2 de Longoni (Archives)

Le CMA CGM Jamaïca a propulsé ses 264 m dans une passe Nord qui n’avait jamais été courue par aussi longue foulée. Ce porte-container de la compagnie CMA CGM assure le service MIDAS 1 qui relie l’Afrique du Sud à l’Inde et au Moyen-Orient. Il arrivait de Port Elizabeth (Afrique du Sud).

« Nous avons profité du passage dans la région du Jamaïca pour évacuer les containers vides immobilisés sur le port de Longoni, avec les frais inhérents, afin de les envoyer vers l’Asie où nous en manquons », explique le responsable de l’antenne CMA CGM à Mayotte.

Les 223 m du quai numéro 2 du port de commerce n’ont pas l’habitude de recevoir un navire de 264 m, mais ce ne sera hélas pas habituel puisqu’il s’agit d’une opération de vase communiquant des containers surstockés à Mayotte, et qui font défaut en Asie, un signe de reprise du trafic commercial dans cette zone.

Des Jamaïca à la pelle

Une proue qui s’avance hors des limites du quai

Reste que Longoni est idéalement placé sur les voies commerciales du canal du Mozambique, et que ce genre d’opérations aurait pu se généraliser et donner une autre dimension au port en le spécialisant dans le transbordement. C’est du moins ce que laisse penser le dossier monté en 2013 par CMA CGM avec la Chambre de commerce et d’Industrie, et déposé sur le bureau du président du conseil départemental de l’époque, destiné à faire de Mayotte une plateforme sous-régionale de référence.

Il s’agissait d’installer à Longoni un hub de transbordement régional de CMA CGM et ainsi de proposer une solution à la congestion des ports de la côte Est-africaine. Des navires de la trempe du Jamaïca auraient touché Mayotte sur un rythme hebdomadaire, pour décharger à Longoni de grosses cargaisons de container, rechargés ensuite par des navires plus petits, des feeders, de la taille qui touche actuellement l’île, qui les auraient dispatchés dans les ports de la région (voir schéma). Une activité sans comparaison avec l’actuelle.

Le projet abandonné de transbordement dans la sous-région

La CCI n’ayant pas remporté la DSP, CMA CGM a inauguré son port de transbordement à La Réunion en 2014 en présence de François Hollande. Se posait néanmoins la question de la mise à disposition d’une zone de stockage suffisante à Longoni, actuellement très limitée, ce qui vaut aux opérateurs des factures exorbitantes. Mais elle aurait été redéfinie pour répondre aux besoins du projet, nous répond-on, notamment par le biais du conseil portuaire.

Consulter le Dossier du hub de transbordement CMA CGM

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here