« L’Espoir c’est nous », titre porteur pour la 1ère Junior Association de Mayotte

Seul département français à ne pas en être pourvu, Mayotte fêtait ce mercredi l’émergence d’une Junior Association, laissant augurer de nombreuses autres.

0
351
Le dynamisme au rendez-vous pour la 1ere Junior Association

Tout est parti d’une envie d’agir. Un soir de confinement, Aïna Lyna Imourana découvre un article sur les Juniors Associations. S’adressant aux jeunes de 10 à 18 ans, le Réseau National Juniors Associations (RNJA) leur propose de se regrouper autour d’une idée, d’un projet.

Il leur offre un cadre juridique, un réseau, une assurance, un compte bancaire, un accompagnement.

La jeune fille décide alors de rassembler autour de cette idée quelques-uns de ses camarades du lycée des Lumières. Bientôt, la première Junior Associations (JA) de Mayotte est créée. Il était temps ! Mayotte demeurait le dernier département français à ne pas en compter sur son territoire.

Le principe des JA est de laisser les jeunes autonomes dans le développement de leur projet. D’ailleurs, même s’il peut y avoir des membres majeurs, les représentants ont moins de 18 ans. Cependant, ils bénéficient d’un soutien de la part de relais départementaux. À Mayotte, il s’agit de La Ligue de l’enseignement et du CROS/CRIB (Comité comité régional olympique et sportif), qui se sont partagé les communes dans lesquelles ils interviendront. La DJSCS (Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) veille pour sa part au bon fonctionnement du dispositif.

 » Soyons des citoyens ! « 

La première JA de Mayotte, dont Aïna Lyna Imourana est la représentante aux côtés de Farouk Kourati, se nomme « L’espoir c’est nous ». Son projet : « contribuer au bien-être des jeunes de la commune de Koungou en replaçant l‘entraide et le soutien au cœur des projets ».

Comprenant pour le moment 10 membres, elle s’organise autour de 4 pôles : environnement, culture, scolarité, communication et médias.

Le réseau des Juniors Associations de Mayotte a vocation à s’étoffer. En plus de celle de Koungou, une JA doit bientôt voir le jour à Kahani. Lors de la conférence de presse qui s’est tenue ce 21 octobre, les jeunes membres de « L’espoir c’est nous » ont reçu un accueil enthousiaste.

« Ce n’est que la première JA de Mayotte, j’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres », a déclaré Patrick Bonfils, directeur de la DJSCS à Mayotte. « C’est pour moi quelque chose d’extraordinaire qu’à 15 ans vous soyez déjà engagés dans cette dynamique pour dire aux autres soyons des citoyens ! ».

« La jeunesse c’est vous, avec vos envies, vos projets, votre force, vos convictions », a ajouté Gilles Halbout, recteur de l’île.  « Je vois dans les lycées, les collèges des jeunes qui ont plein de projets, qui partagent les valeurs de la République. On se doit de les accompagner. ».

Marine Wolf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here