Le forum économique dopé au gaz offshore

Innovation, label French-Tech et gaz du Mozambique étaient sur toutes les lèvres ce mercredi au lancement du 3e forum économique de Mayotte. L'heure est à l'investissement, et tous rêvent de voir notre caillou volcanique devenir "un diamant"

0
320
Volontarisme affiché lors du lancement du 3ème Forum économique

« Osez Mayotte ! » La pensée du préfet Jean-François Colombet se résume en ces deux mots qu’il a répétés à plusieurs reprises. Le troisième forum économique s’est ouvert ce mercredi matin avec à l’horizon la promesse de milliards d’euros d’investissements prochains. Des investissements publics d’une part, grâce au plan de relance et au plan pour l’avenir de Mayotte d’1,7 milliard d’euros, mais au surtout des investissements privés, liés au développement numérique de l’île, et au projet gazier qui pourrait faire de Mayotte sa base arrière.

« Mayotte, ce terreau si fertile sur lequel germe une croissance économique que nous ne connaissons nulle part ailleurs dans ce bassin de vie. Il faut montrer notre potentiel. Le forum doit s’adresser à ceux qui ne sont pas encore à Mayotte ainsi qu’à toutes les entreprises de Mayotte » plaidait le préfet. Il citait notamment des responsables de Total, venus en visite sur l’île. « J’ai eu le privilège de faire passer quelques messages au PDG de Total, il nous a envoyé des missions, ils sont repartis je pense avec la conviction que Mayotte peut devenir la base arrière du projet gazier du canal du Mozambique.

Je suis convaincu que nous l’emporterons, je suis dans cet état d’esprit. Mayotte sera dans moins de 10 ans un diamant qui brille dans l’Océan Indien. »

Mais ce projet nécessitera des « investissements » et sans doute des « adaptations ».

Les acteurs économiques avaient massivement répondu présent

« Nous sommes dans le pays des 8000 lois et des 100 000 décrets, les procédures sont trop longues, il nous faudra forcément un système adapté à Mayotte, le sujet est là. Je veux passer un message d’espoir. Je veux dire à ceux qui hésitent à investir à Mayotte : osez Mayotte ! »

A l’aube de ce troisième forum, le président Soibahadine a souhaité « réunir les entrepreneurs, les acteurs économiques ainsi que les investisseurs pour se concerter et échanger en vue de créer de nouvelles synergies pour le développement économique et l’emploi dans notre département. Cette année le forum porte sur l’innovation, et surtout il cherche à poser de façon plus efficiente la question de l’emploi et de la formation des Mahoraises et des Mahorais .C’est dans cette ambiance exceptionnelle que j’ai souhaité que des travaux importants soient animés autour de l’agriculture, de l’innovation du tourisme, de la formation des hommes et de l’ouverture de notre territoire dans l’Océan Indien et le canal du Mozambique » avec pour enjeu de « promouvoir un développement économique de proximité, ancré dans la vie locale, avec un aménagement équilibré de notre territoire ».

Le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie Mohamed Ali Hamid voyait quant à lui dans la situation à venir, entre innovation locale et exploitation offshore une « bataille économique régionale et internationale que nous devons absolument gagner, nous voyons loin, nous voyons grand, car c’est là que va se jouer une partie de notre avenir (…) Nul ne peut siffler une symphonie tout seul, il faut tout un orchestre. Ensemble nous allons ouvrir une belle page pour Mayotte et le canal du Mozambique ».

Une bataille dans laquelle Mayotte, a, assure le préfet, toutes ses chances. Il en veut pour preuve la richesse culturelle et cultuelle du département, alors que les participants du forum venaient de faire une minute de silence en mémoire de Samuel Paty. « Mayotte est un exemple ; une vitrine que nous devons ouvrir au monde car Mayotte est exemplaire » a-t-il estimé.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here