A l’école ouverte, « il y a des projets merveilleux » pour le recteur

Le recteur Gilles Halbout a visité ce jeudi certains établissements accueillant les écoles ouvertes dont le collège de Tsimkoura, le collège de Dembeni et le lycée de Mamoudzou Nord. Il s'agissait pour lui de découvrir les activités proposées aux élèves et de manifester son soutien aux professeurs et aux élèves investis dans ce dispositif.

0
177
Le recteur a assisté ce jeudi à plusieurs activités proposées aux élèves du lycée de Mamoudzou Nord.

« Ma visite dans les écoles ouvertes a pour objectif d’encourager les équipes, mais également de voir ce qui marche ou pas », a déclaré le recteur Gilles Halbout lors de sa visite au lycée de Mamoudzou Nord. L’école ouverte lors de ces vacances d’octobre mobilise près de la moitié des établissements scolaires du premier et du second degré et 4500 élèves y sont attendus. Le principe de ce dispositif, animé par des professeurs volontaires, est d’apporter un soutien scolaire aux élèves la moitié de la journée et de leur proposer des activités extra-scolaires l’autre moitié.

Le théâtre faisait partie des nombreuses activités proposées au lycée de Mamoudzou Nord.

« Il y a des projets merveilleux comme ceux tournant autour des arts du cirque par exemple », a affirmé le recteur Gilles Halbout.

De nombreuses autres activités sont également proposées dans ces écoles ouvertes telles que le théâtre, la bande dessinée, les échecs, la musique, le montage informatique, le kayak sur le lagon et même la cuisine moléculaire ! Par ailleurs, une auto-école a été acheminée dans certains lycées pour que les élèves puissent d’ores et déjà apprendre le code de la route.

Une jeunesse ravie du dispositif

Le recteur était content de sa visite en voyant autant de jeunes et de professeurs investis ensemble dans des projets pédagogiques commun. Son seul regret était de ne pas voir suffisamment de familles investies dans le dispositif. « Il faut que les familles s’intéressent à ce que font leurs enfants, c’est important ! », a affirmé Gilles Halbout. « Nous avons pourtant créé une école des parents et mobilisé de nombreuses associations de parents d’élèves », regrette-il. En outre, cette année, les moyens et projets ont été multipliés par 2 pour intégrer le plus d’élèves possible.

L’objectif de l’atelier de cuisine moléculaire était de bien lire les consignes pour ne pas rater son plat !

Les jeunes quant à eux sont ravis de ces écoles ouvertes. « Je me suis inscrite pour apprendre car je ne comprenais rien dans certaines matières. Ça m’a beaucoup aidé! », nous confie par exemple Samra, 15 ans. Nous l’avons rencontrée en pleine partie d’échec, une activité qu’elle vient de découvrir et pour laquelle elle s’enthousiasme déjà. « C’est bien car ça fait réfléchir », a-t-elle déclaré. « Moi j’ai découvert beaucoup de choses grâce à l’école ouverte et surtout le kayak, une activité vraiment super », a affirmé quand à elle Mirna, 14 ans. Salim, 16 ans, est également très content de participer à ce dispositif : « A la maison, on s’ennuie beaucoup et on galère pour les devoirs. Ici, on apprend plein de choses intéressantes », nous a-t-il expliqué.

N.G

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here