Nouveau prêt record pour Mamoudzou auprès de l’AFD

L'Agence française de développement a accordé à la commune de Mamoudzou plus de 22 millions d'euros de prêt, un an après un autre prêt record de 17 millions.Il s'agira de financer des projets "verts" tels que rénovation énergétique ou éclairage économe en énergie.

0
450
Le maire de Mamoudzou a signé ce nouveau prêt auprès de l'AFD

En août 2019, Mamoudzou s’imposait comme le premier consommateur de financements AFD à Mayotte avec un prêt de 17 millions d’euros. Un an plus tard, un nouveau prêt de plus de 22 millions est accordé à la commune chef-lieu qui confirme sa première place. C’est depuis 2016 le troisième prêt à long terme (20ans) accordé à Mamoudzou par l’AFD.

Pour bien comprendre, rappelons que l’AFD, l’agence française de développement, est une banque spécialisée dans les prêts aux collectivités. Elle « achète » sur les marchés internationaux des devises à bas coût qu’elle peut ensuite prêter à des taux compétitifs. Ces prêts peuvent bénéficier d’une bonification du ministère des Outre-Mers s’ils revêtent un caractère écologique et durable.

Signature des deux partenaires, la commune et l’AFD

L’AFD peut aussi avancer des sommes afin de favoriser l’accès aux subventions européennes. Pour être perçues, ces dernières doivent correspondre à des projets en cours de concrétisation, et nécessitent donc une trésorerie que les collectivités n’ont pas forcément. Sur le prêt de22,6 millions d’euros, il faut donc distinguer deux parties : 7,6 millions sont en avance de trésorerie, et seront donc remboursés à réception des subventions. Le reste, soit 15 millions, est un prêt sur 20 ans. A titre de comparaison les deux précédents prêts longue durée étaient de 10 millions d’euros, sans compter l’avance de trésorerie.

Ce nouveau prêt porte donc à 35 millions d’euros la dette de Mamoudzou auprès de l’AFD. Une dette somme toute peu contraignante à plusieurs égards. D’abord, ce nouveau prêt, bonifié par l’Etat, est à taux zéro. Ensuite, l’évolution de l’adressage à Mamoudzou devrait faire gagner à terme plus de 20 millions d’euros de recettes fiscales à la commune.

Cet argent frais permettra à la municipalité de poursuivre la mise en oeuvre de projets initiés par la précédente mandature, comme l’éclairage public, voulu à LED pour une économie d’énergie conséquence, et qui sera étendu aux zones de la commune qui ne sont pas encore éclairées la nuit. Des rénovations énergétiques sont également au menu dans des bâtiments municipaux, ainsi que la construction d’écoles, comme le groupe scolaire des Hauts Vallons, les écoles 1 et 2 de Cavani Sud ainsi que le stade attenant.

Ambdilwahédou Soumaïla compte verdir la commune avec ce financement record pour Mayotte

L’aménagement d’itinéraires verts répondent aussi à la « charte Mayotte Energie » qui rend ce prêt éligible au taux zéro.

Ce dispositif vise à « inciter les communes à mener des investissements verts » indique Yves Rajat, directeur de l’agence locale de l’AFD.

Le maire de Mamoudzou Ambdilwahédou Soumaïla salue quant à lui la « confiance » accordée, qui témoigne selon lui de la « bonne gestion » de la commune.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here