De la terre à la mer : après l’observation, les solutions contre l’érosion

L’érosion des sols, c’est l’affaire de chaque propriétaire ou locataire de terrain. Le projet Leselam lancé depuis 5 ans à Mayotte, a permis d’observer le glissement de pans entiers de terre sur cette île fortement escarpée. Des solutions existent, et Naturalistes et BRGM, vont communiquer à grande échelle.

0
258
LESELAM, Cirad, BRGM, Naturalistes, Mayotte
Peu à peu, les fondations des maisons se dénudent

Padzas, maisons aux fondations dénudées, murs fendus : la terre fuit sous les coups de pioche. Les dégâts sont chiffrés, rapporte le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) dans un clip de sensibilisation dans le cadre du programme Leselam (Lutte contre l’Erosion des Sols et l’Envasement du LAgon de Mayotte) : « Les observations sur les deux saisons des pluies de 2015 à 2017 ont montré une très forte érosion sur le bassin versant urbanisé de Mtsamboro au Nord de Mayotte, de 10 tonnes à l’hectare par an parties dans le lagon, contre 0,25 tonne à l’hectare sur le bassin agroforestier de M’roabandrani ».

Les données avaient été récoltées et diffusées au cours de réunions dans les villages de Mayotte. Et un constat qui incite les acteurs à communiquer autrement, en lançant ce 1er octobre une vaste campagne de sensibilisation médiatique sur la chaîne publique, pour une durée de trois mois, jusqu’à la fin d’année 2020. Composée de cinq épisodes, cette campagne a pour objectif d’inciter les habitants de Mayotte à changer leurs comportements pour limiter l’érosion des sols à partir de pratiques simples.

Les torrents de boue pendant la saison des pluies traduisent l’érosion du sol

Nous y découvrirons des « pratiques simples et accessibles, que chacun peut appliquer », assurent les auteurs. Il est question en zone agricole notamment, de conservation des sols par le paillage, les plantations et le respect des règles d’aménagement et de construction.

Les épisodes seront également disponibles en libre consultation sur le site internet de Leselam qui compile l’ensemble des connaissances sur l’érosion des sols à Mayotte, et qui intégrera d’ici la fin de l’année 2020 un ensemble d’outils pédagogiques et méthodologiques pour lutter efficacement contre l’érosion des sols à la maison, sur sa parcelle ou dans son village.

Cette campagne est l’aboutissement de trois années d’études dans le cadre du second volet du programme Leselam, piloté par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) et Les Naturalistes de Mayotte, et financé par le fonds européen FEADER.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here