Contrat de convergence de 1,6 Md d’euros : plus de 500 projets programmés

Intégrant notamment le Contrat de projet Etat-région, le contrat de convergence et de transformation avait été porté à 1,6 milliard d’euros pour Mayotte. Un des mieux doté des outre-mer. Mais encore faut-il le consommer, et de façon adapté. Le 4ème comité de programmation s’est tenu ce lundi 28 septembre, informe la préfecture.

0
472
Contrat de convergence, Mayotte
La réalisation de forages inscrite au 4ème comité de programmation

Lors du précédent comité de programmation qui s’est tenu le 27 janvier dernier, 39 millions d’euros avaient été engagés, ce qui monte à 459 le nombre de projets ainsi programmés. Sur l’enveloppe de 1,6 milliard, ils engagent 259 millions d’euros de subventions du plan, pour 438 millions d’euros d’investissements, un bras de levier intéressant.

Lors du 4ème comité de programmation, ce sont 50 projets supplémentaires qui ont été retenus, pour 162 millions d’euros. 4 nouveaux dossiers sont pris en compte dans le cadre de la programmation des constructions scolaires du 2e degré, pour un montant total d’investissements publics de 127 M€.

Parmi les projets, on trouve le lycée des métiers du bâtiment de Longoni, des travaux de réalisation de forage d’eau, la construction du plateau sportif de Miréréni, les travaux prioritaires de gestion des eaux pluviales de Bandrélé, l’aménagement touristique de la route de Sakouli.

Les grandes thématiques du contrat de convergence

Peu de projets réellement structurants pour l’île dans ces exemples (routes, contournements, etc.), permettant de désengorger l’île, mais on les retrouve dans les grandes thématiques retenues. On peut donc espérer qu’elles fassent malgré tout partie de réalisations futures. Il faut aussi éviter la tentation de faire des économies en transférant dans ce contrat de convergence des investissements qui seraient déjà inscrits ailleurs, dans de nombreux autres plans, le plan urgence eau notamment.

Les grandes thématiques en pratique :

Les constructions scolaires, l’enseignement technique et l’enseignement supérieur : 477,5M€
Constructions scolaires du premier degré au bénéfice des communes : 121 M€
Constructions scolaires du second degré : 334 M€
L’extension du centre universitaire de Mayotte : 11,5 M€
L’enseignement technique : 10 M€
– Le plan global de transport et déplacement de Mayotte et les routes (PGTD) : 260 M€
– Le logement et les requalifications urbaines : 220 M€
Subventions au logement et l’aménagement : 120 M€
Renouvellement urbain : 100 M€
– La santé : 216 M€
– L’eau et l’assainissement : 120 M€
– Le développement économique, les filières et le tourisme : 88 M€
– La formation professionnelle : 73 M€
– Les infrastructures sportives : 55 M€
– Autres thématiques : 138 M€

La rénovation et l’aménagement urbain au programme

Les fonds engagés au titre du Contrat de convergence viennent de l’État, du Conseil départemental et des quatre intercommunalités signataires : la CADEMA, la CC de Petite terre, la CC du Sud et la 3CO. Sont également présents, EDM, ou la CSSM y figurent, ainsi que des contributions des signataires de projets.

En résumé, au terme de ce quatrième comité de programmation, et depuis juillet 2019, 509 projets ont été programmés pour un montant de coût projets de 616 millions d’euros dont 428 M€ de subventions et d’investissements publics et 45 millions d’euros de Fonds de compensation de la TVA*.

A.P-L.

* Le FCTVA est un prélèvement sur les recettes de l’État dans le but de contribuer financièrement aux investissements des collectivités territoriales

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here