28.9 C
Dzaoudzi
mardi 18 janvier 2022
AccueiljusticeIncendie mortel de Tsoundzou : le propriétaire et l'Agence de l'Île condamnés

Incendie mortel de Tsoundzou : le propriétaire et l’Agence de l’Île condamnés

Deux ans de prison avec sursis et 40 000€ d'amende, plus d'importants dommages et intérêts. La peine prononcée par le tribunal suite à cet incendie qui a fait deux morts va dans le sens de la loi qui rend responsable un propriétaire en cas d'absence de détecteur de fumée.

Plus qu’une déclaration de responsabilité pénale, c’est un message fort qui a été adressé à tous les propriétaires de logements locatifs. Le tribunal de Mamoudzou a lourdement condamné le propriétaire de la maison qui avait pris feu le 1er mai 2018 à Tsoundzou, quartier de la Palmeraie, tuant ses deux occupants.

Lors du drame, la loi prévoyait déjà en effet que le propriétaire d’un logement loué était responsable de l’installation d’un détecteur de fumée. La jurisprudence avait, en métropole, déjà confirmé ce principe par deux fois, avec des condamnations de propriétaires pour homicides involontaires.

Cette affaire était toutefois particulière. En effet, le propriétaire, installé à la Réunion, avait délégué la gestion du logement à l’Agence de l’Île. Or, l’agence avait mandat pour effectuer des petits travaux jusqu’à 200€ sans un accord explicite du propriétaire. Pour une mise aux normes par exemple. Le tribunal devait donc déterminer si le propriétaire pouvait être responsable alors qu’il avait délégué cette responsabilité à l’agence, ou si cette dernière, gestionnaire, pouvait être tenue pour responsable alors que la loi cible expressément les propriétaires, et non les gestionnaires.

Le tribunal de Mamoudzou s’était donné deux semaines pour trancher cette épineuse question. L’enjeu est fort puisqu’il crée une nouvelle jurisprudence qui servira d’exemple pour tous les logements loués. L’avocat des familles avait d’ailleurs demandé au tribunal de faire en sorte que les deux hommes ne soient “pas morts pour rien” et que le procès fasse la promotion du détecteur de fumée.

Les juges ont donc finalement estimé que la responsabilité était partagée entre le propriétaire, et le gestionnaire. Le premier a été condamné à 2 ans de prison avec sursis. L’agence, à une amende de 40 000€. Plusieurs dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts devront en outre être versés notamment aux enfants et proches de Franck Foulon et Nicolat Berot.

Le parquet et les condamnés ont 20 jours pour faire appel de la décision.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Suspension de la grève des conducteurs Halo des secteurs Nord et...

139533
Le réseau Halo informe ses usagers de la suspension de la grève de conducteurs qui a débuté le 10 janvier 2022 dans les bassins...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139533
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139533
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139533
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com