Etudiants étrangers : nouvelle année de blocage

Quasiment tous les ans, la poursuite des études est un casse-tête pour les bacheliers étrangers. Certains ont suivi toute leur scolarité à Mayotte, mais ne peuvent aller plus loin faute de papier. Phénomène aggravé par l'actuel blocage diplomatique.

0
537
Manifestation d'étudiants étrangers à Mayotte en 2016, devant la préfecture

Les années fastes sont celles de la délivrance de visas pour ceux qui sont pris dans un cursus en métropole, ou de titres de séjour pour ceux qui s’inscrivent au Centre universitaire. Ils seraient 28% à être inscrit dans une licence du Centre universitaire de formation et de recherche (CUFR) de Mayotte. Mais lorsqu’une tension diplomatique survient, tout est bloqué.

Ce fut le cas cette année, lorsque pour cause de Covid, l’Union des Comores n’a pas voulu reprendre ses ressortissants. Le gouvernement français avait réagi en bloquant l’octroi des visas. Les étudiants qui en avaient déjà fait la demande ont pu les obtenir, notamment les mentions, mais pas les autres.

C’est pourquoi le site infomigrants.net qui se fait l’écho de la situation, rapporte les propos du recteur Gilles Halbout, invitant à « engager les démarches administratives nécessaires à leur poursuite d’études post-bac dès leur arrivée au lycée ».

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here