Journées européennes du Patrimoine, « la pandémie ne doit pas nous enfermer »

La petite phrase de Mohamed Sidi a de quoi faire sourire après les semaines de confinement qu'on a connues, mais il faut y voir une invitation à profiter de ces journées du patrimoine, avec un programme réduit mais néanmoins riche tout au long du weekend.

0
188
La mosquée et ses deux tombes shiraziennes

2020 devait être pour le conseil départemental de Mayotte une « année malgache », centrée sur les liens historiques, culturels et humains entre la Grande Île et la nôtre. Avec la crise Covid, nombre d’animations sur ce thème n’ont pas eu lieu, et les Journées du Patrimoine sont un peu l’occasion pour le CD de se rattraper. Ce mardi, le vice-président Mohamed Sidi a présenté comme projet phare une journée, ce sera samedi, autour du tombeau du sultan Adriantsoly. Si le souverain est connu pour avoir vendu Mayotte au commandant Passot et donc à la France, il était aussi un natif de Madagascar, et ses descendants vivent toujours ici.

La pointe Mahabout où le sultan repose sera donc le premier site mis à l’honneur ce week-end, avec la participation de la fédération des associations malgaches de Mayotte. La découverte du tombeau, d’ordinaire protégé par des clôtures et un mur, commencera dès 8h30 avec un rafraîchissement, avant une ouverture officielle des JEP à 9h.

Pour Mohamed Sidi, vice-président du CD, « la pandémie ne doit pas nous enfermer, nous devons vivre avec dans les précautions préconisées », il invite ainsi à découvrir ce « lieu symbolique, patrimoine qui fait le lien de sang entre Mayotte et Madagascar ».

Autour du site, animations et danses traditionnelles mahoraises et malgaches mettront en valeur le patrimoine local et immatériel.

Mohamed Sidi, voix de l’Europe au CD, porte ‘l’année malagasy’

« A Mayotte, le patrimoine immatériel est plus mis en valeur que le patrimoine monumental, il est source d’inspiration pour tous les porteurs de projet » salue par ailleurs Arnault Martin représentant de la Direction des Affaires Culturelles (DAC).

Ces journées du patrimoine font d’ailleurs la part-belle aux trois patrimoines intimement liés de Mayotte, le patrimoine immatériel, le patrimoine bâti et le patrimoine naturel, qui s’imbriquent partout où l’on pose les yeux.

Les Archives départementales aux Hauts Vallons seront ainsi le deuxième lieu mis en avant par le Conseil départemental, avec des expositions photo, des pièces historiques exposées samedi et dimanche dans une exposition « Mayotte de 1841 à nos jours ». A découvrir de 9h à 17h samedi et dimanche.

Enfin le Muma, musée de Mayotte, sera comme chaque année depuis sa création un acteur incontournable des JEP avec une découverte du quartier historique de Dzaoudzi « à travers un parcours ludique ». Il sera possible ce weekend (dimanche uniquement) d’entrer dans le parc de la Résidence des Gouverneurs et d’y observer les espèces qui y vivent. Voire même de constituer un herbier ce dimanche !
Le Rocher de Dzaoudzi accueillera également samedi un escape game grandeur nature. La mission : retrouver une pièce du musée qui a été dérobée (durée : 50 minutes).

Le représentant de la DAC salue une montée en puissance de la culture dans les communes

Toutefois les journées du patrimoine ne se limitent pas aux actions du Conseil départemental, et chaque commune réserve ses pépites. Peu d’endroits en France proposeront comme à Chirongui une balade en kayak, la mosquée de Tsingoni reste un lieu incontournable de l’histoire de Mayotte, Mamoudzou animera des ateliers sur la place du Marché sur le « patrimoine matrimonial » et la médecine traditionnelle samedi, et une exposition photos et vidéos dimanche matin. Pamandzi mettra à l’honneur le quartier  » Bayitil Anfoua connu sous le nom de Magoshi Ntchora ».

Une volonté farouche des différentes municipalités de jouer le jeu dans un contexte difficile, avec un « programme très dense qui est pris de plus en plus au sérieux » salue la DAC qui y voit le signe d’une « place de plus en plus importante du patrimoine local dans la vie publique ».

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here