Covid-19 : Fin de l’état d’urgence sanitaire à Mayotte

0
647
Covid, Mayotte, ARS
Levée de l'état d'urgence sanitaire à Mayotte

Les deux seuls départements de France, la Guyane et Mayotte, à avoir été maintenus en urgence sanitaire, voient cette contrainte levée.

Comme nous l’avions rapporté, le préfet Jean-François Colombet avait annoncé en avoir porté la demande, « elle sera examinée lors d’un des deux conseils des ministres à venir », avait-il expliqué aux médias.

Alors que l’état d’urgence sanitaire avait été levé sur l’ensemble du pays le 10 juillet 2020 à minuit, il avait été maintenu jusqu’au 31 octobre, avec clause de revoyure à mi-chemin, à Mayotte et en Guyane, particulièrement touchées en mai.

« L’évolution sanitaire dans ces territoires permet de mettre fin dès aujourd’hui à l’état d’urgence, et à Mayotte et la Guyane de rentrer dans le régime transitoire, c’est-à-dire le même régime que le reste du pays », a précisé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l’issue du Conseil des ministres.

Le département avait déjà assoupli certaines règles, mais officiellement, cela pourrait être la fin de l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique, et des mesures de restriction sur l’ouverture des établissements accueillant du public, en dehors des discothèques qui restent fermées sur l’ensemble du pays.

Dominique Voynet, directrice de l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte, salue la décision du Conseil des ministres du 16 septembre de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire à Mayotte, comme elle l’avait conjointement demandé avec le Préfet: « L’ARS tient en premier lieu à saluer l’effort considérable des habitants, des personnels de santé et des différents acteurs locaux, qui a permis de réduire l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur l’île et d’améliorer significativement la situation sanitaire.

Dans l’attente du décret qui doit préciser les modalités de sortie de l’état d’urgence, notamment en matière de rassemblements, d’ouverture des lieux publics et de transports collectifs, l’ARS appelle chacun à poursuivre l’effort collectif en redoublant de vigilance : L’épidémie de Covid-19 n’est pas terminée, à Mayotte comme en métropole. L’ARS est d’ailleurs engagée au quotidien dans une lutte sans relâche pour éteindre les clusters repérés. Il convient donc d’observer strictement l’ensemble des gestes barrières pour empêcher un rebond épidémique.

Les deux DOM entrent dans le régime transitoire qui court jusqu’au 1er avril pour toute la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here