A Barakani, les 3 ans font un passage en force

0
563
Le mairie de Ouangani a proposé un bâtiment en dépannage

Des parents d’enfants de Barakani ont manifesté leur mécontentement devant l’école maternelle ce mardi matin. La raison: leurs petits de 3 ans n’ont pas pu être scolarisés. Et ils ne veulent pas de la solution proposée par le recteur.

Ils sont 23 à ne pas être scolarisés alors qu’ils ont 3 ans révolus, nous indiquait un témoignage sur place. La loi pour une École de la confiance impose depuis l’année dernière de scolariser les enfants dès 3 ans et de les former jusqu’à 18 ans. A Mayotte, où on peine à scolariser encore dans leur totalité les autres tranches d’âge, on savait que la directive allait avoir du mal à être appliquée immédiatement. Le recteur Gilles Halbout nous rappelle ses déclarations lors de la rentrée scolaire: « Nous allons mettre tout en œuvre pour scolariser les 5 ans, mais pour les 3 ans, nous n’arriverons à le faire que pour la moitié de l’effectif ».

Il évoque ce cas précis de Barakani où des solutions ont été recherchées, « avec le maire nous avons essayé de trouver un bâtiment qui permette de scolariser, en attendant de trouver une solution pérenne. Mais les parents nous ont indiqué qu’ils préféraient les inscrire dans l’école actuelle, quitte à revenir aux rotations. » Un système duquel Mayotte tente de sortir, qu’il faut donc éviter d’entériner de nouveau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here