Bilan post-rentrée du SNUipp-FSU

0
311
Rivomalala Rakotondravelo a rencontré le recteur ce lundi (Archives)

Le syndicat du 1er degré était reçu au rectorat ce lundi 31 août. Plusieurs thèmes ont été abordés, avec priorité donnée à la crise sanitaire.

Les stratégies à adopter en cas de cas avéré de Covid ont été discutées. Si pour le recteur qui suit les directives nationales, c’est l’ARS qui a la main en matière de détection des cas contact, le syndicat invite à informer prioritairement le directeur ou la directrice de l’école afin qu’il ou elle en dresse une liste. (Ce qui doit se faire en lien avec le personnel médical de l’éducation national). Et en cas de coupure d’eau, il demande à ce que l’école n’accueille pas d’élèves « si les conditions d’hygiène ne sont pas réunies ».

Rivo demande toujours la nationalisation de la construction des écoles, qu’il souhaite temporaire, un accompagnement a d’ailleurs été mené pour cette rentrée, « le recteur a indiqué qu’il avait déjà accompagné certaines communes sur des tâches qui leur incombaient ».

En matière de construction scolaire, si une grande réunion avait été organisée et médiatisée sous le préfet Sorain, le syndicat déplore que depuis, « les maires ne démontrent aucune volonté de se désembourber et l’Etat laisse tranquillement la situation s’empirer à vue d’œil ! »

Concernant les personnels, le SNUipp-FSU Mayotte a dénoncé le retard sur la paye des AESH, rappelé que le ministère de l’Education Nationale s’était engagé à ce que le processus d’intégration des IFPERM dans le corps des Professeur des Ecoles (PE) prenne fin en 2022, souhaité plus d’égalité dans l’accès à la hors classe des PE, attiré l’attention du Recteur sur la difficulté du personnel et de leurs représentants à rentrer en contact avec certains services au rectorat.

Concernant le ticket restaurant, « le recteur indique que le dossier n’a pas avancé à cause de la crise COVID et qu’il sera étudié cette année ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here