Covid-19 : l’épidémie progresse dans la zone océan Indien

Après une accalmie encourageante, l'épidémie semble rebondir à La Réunion qui a compté jusqu'à 51 cas en 24 heures jeudi. Les cas identifiés au centre de rétention indiquent que le virus circule bien aux Comores, tandis que côté malgache, Nosy Be espère accueillir les touristes en octobre.

0
561
Le CHU de La Réunion (Photo: JIR)

51 nouveaux cas jeudi 20 août. La Réunion subit ces derniers jours une augmentation constante et inquiétante du nombre de nouveaux cas de Covid-19. Sur l’ensemble, une partie est à mettre sur le compte de l’évacuation sanitaire de cas mahorais, mais cette donnée n’explique pas, loin s’en faut, cette augmentation forte. L’ARS estime toutefois que 47% des cas dépistés à La Réunion sont des cas importés.

Pour les cas autochtones, trois clusters ont été identifiés, principalement dans le nord de l’île à Saint-Denis et à Sainte-Marie. Seuls 14 cas autochtones ont été recensés sans être liés à un de ces clusters.

Au total, La Réunion compte désormais 927 cas confirmés et ayant fait l’objet d’investigations de l’ARS. Parmi eux, 440 cas sont importés, 61 sont issus d’une évacuation sanitaire. Sur 43 cas investigués le 20 août, 42 sont autochtones sans lien avec un voyageur et un seul est importé, signe que l’épidémie circule désormais sur le territoire réunionnais indépendamment des voyageurs.

Aux Comores, l’archipel a longtemps nié la présence du virus sur son sol, jusqu’au décès du grand Mufti. A ce jour, Moroni comptabiliserait moins de 500 cas sur les trois îles, un chiffre sans doute largement sous-évalué. Les ressortissants comoriens interceptés en mer sont systématiquement testés au CRA, et plusieurs cas positifs confirment que le virus est bien présent chez nos voisins directs.

A Madagascar, la situation inquiète davantage encore. Les autorités sanitaires reconnaissent environ 14 000 cas dont près de 13 000 guéris et 177 décès. « Ce 21 Août, 64 nouveaux cas sont identifiés sur 585 tests effectués. Les 64 nouveaux cas sont localisés dans 8 régions » indiquait vendredi le ministère de la Santé malgache. La veille, ce sont 80 nouveaux cas qui étaient recensés, et 123 le 18 août.

L’aéroport de Nosy Be

A Nosy-Be, île touristique particulièrement prisée des voyageurs en provenance de Mayotte, les opérateurs sinistrés espèrent une reprise du tourisme d’ici le mois d’octobre, c’est du moins ce qu’a laissé entrevoir le président malgache ces derniers jours. Le président a toutefois conditionné cette reprise au 1er octobre à « de meilleures modalités sanitaires » alors que 18 nouveaux cas ont été identifiés sur l’île qui selon l’Express de Madagascar redoute désormais une « explosion sociale ».

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here