Destruction des plantes invasives par GEPOMAY au profit des zones humides

0
202
Les associations GEPOMAY et Mlezi Maoré sur le chantier de la lagune d'Ambato (© GEPOMAY)

Un collectif d’associations mené par le GEPOMAY intervient pour restaurer la prairie humide d’Ambato à M’Tsangamouji. La zone humide est menacée par la propagation de certaines plantes, comme de nombreux autres sites sur l’île. Le chantier permet de concilier écologie, économie… et société !

 Les zones humides en déclin

Menacées par les plantes invasives, les zones humides de Mayotte sont en danger. Pourtant, ces espaces sont indispensables à l’Homme : ils procurent de l’eau, limitent les inondations et servent de zone de pâturage pour les zébus. Sur la prairie humide d’Ambato, le GEPOMAY et ses partenaires interviennent en régulant la propagation des espèces problématiques.

Un chantier collectif

Pour mener à bien son action, le GEPOMAY s’entoure d’un collectif : l’association Jardin de M’Tsangamouji, qui mène des actions sur la lagune depuis plusieurs années, le Conservatoire Botanique, qui apporte son expertise sur la végétation, et l’association Mlezi Maore, qui travaille dans la gestion des espaces verts. Le chantier d’insertion s’active pour retirer des plants de Songes (Majimbi) échappés des cultures, qui empêchent les autres plantes de se développer. L’animation attire les habitants du village : tout le monde fini par mettre la main à la pâte, et chacun repart avec des Songes pour le repas du soir.

D’avantage de place pour le pâturage et pour la biodiversité

La restauration agrandit la prairie : ce sont maintenant 150 m2 supplémentaires qui sont disponibles pour le pâturage des zébus. Les plantes invasives ayant été retirées, la biodiversité locale peut se réinstaller. C’est le cas du Crabier blanc, l’oiseau le plus menacé de l’île, qui a élu domicile dans cette lagune en 2018 et que l’on espère voir revenir très vite.

Le GEPOMAY est l’association de protection des oiseaux de Mayotte. Elle est engagée depuis plusieurs années dans la protection du Crabier blanc, notamment à travers le programme européen LIFE BIODIV’OM, dont elle est le coordinateur local (www.gepomay.fr)

Le LIFE BIODIV’OM (2018-2023) est un programme européen coordonné par la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) dans le but de protéger la biodiversité sur 5 territoires d’Outre-mer : www.lifebiodivom.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here