26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 11 août 2022
AccueilEducationLes assistants familiaux font la paix avec le Département

Les assistants familiaux font la paix avec le Département

Privés de la moitié de leur rétribution, les assistants familiaux menaçaient de faire grève. Ils ont obtenu gain de cause. Le Département prendra à sa charge la différence.

Une indemnité de 800€ divisée par deux, il n’en fallait pas moins pour mettre le feu aux poudres chez les assistants familiaux. Ces agents du Conseil départemental chargés d’accueillir les enfants placés bénéficient en effet d’une double indemnité explique leur porte-parole de la CGT Haoussi Boinahedja. La prime d’entretien chargée de subvenir aux besoins des enfants et une part fixe sous forme de salaire.

C’est la première qui était divisée par deux depuis juin. Derrière cette décision, une lettre du trésor public adressée au conseil Départemental, résume Issa Issa Abdou, vice-président en charge du social. Selon le payeur départemental de Mayotte, qui dépend de la DRFIP, le Conseil départemental était “dans l’illégalité depuis janvier 2019” quant au montant de cette prime. L’Etat en réclamait donc la diminution, mais aussi la restitution des trop-perçus. Un coup dur pour les familles, à quelques jours de la rentrée scolaire.

“Une combine légale”

“On a proposé aux familles de trouver une combine légale pour compenser le manque à gagner” poursuit Issa Issa Abdou qui a rencontré les grévistes ce mercredi. Dans les faits, il s’agira pour le CD de payer ce que l’Etat ne versera plus, afin que les assistants familiaux ne soient pas pénalisés. “Le payeur départemental de Mayotte a joué le jeu, il a accepté de rétablir cette indemnité et de verser rétroactivement ce qui a été retiré depuis juin, le temps qu’on prenne une délibération pour que le CD la prenne en charge légalement. Cela permet de faire face à la rentrée scolaire, un enjeu auquel on a été sensibles” poursuit l’élu.

Haoussi Boinahedja salue l’accord trouvé ce mercredi

Cet accord met fin à un conflit déclenché par un préavis vieux de 10 jours, mais qui repose sur des revendications plus anciennes. “Depuis 2015, les assistants familiaux ont adressé des revendications quant à leurs conditions d’exercice, ils ont été reçus à plusieurs reprises mais les demandes sont restées lettre morte” regrette Haoussi Boinahedja. Et de saluer la levée des deux points bloquants selon les grévistes : le rétablissement de cette indemnité, et l’alignement sur le droit commun du traitement fixe des assistants familiaux. “On s’est mis d’accord” sourit le syndicaliste.

“L’objectif pour nous était d’être dans les clous légaux”  résume Issa Issa Abdou. Les deux parties ont donc rapidement trouvé un terrain qui arrange tout le monde.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours dans le village de Longoni

139533
Le syndicat des eaux, dans un communiqué, informe les usagers du village de Longoni "qu'une casse sur le réseau de distribution d'eau potable" contraint...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139533
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139533
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com