L’hospitalisation à domicile s’installe à Mayotte

Depuis deux semaines, des patients peuvent bénéficier à Mayotte du dispositif d'hospitalisation à domicile. Une procédé qui sollicite les infirmiers libéraux et permet de libérer des lits au CHM.

0
1285
CHM, Covid, dengue, Mayotte
Le CHM "quasiment le seul acteur du système de santé dans le département le plus pauvre de France"

C’est « une bonne nouvelle pour Mayotte » salue Issa Issa Abdou, président du conseil de surveillance du CHM.
Depuis deux semaines environ, Mayotte est autorisée à pratiquer la HAD, l’hospitalisation à domicile. Cet « élément nouveau » selon l’élu départemental vise à « soulager l’hospitalisation sur site » explique-t-il.

Ce dispositif « concerne les enfants, adultes et patients en soins palliatifs » indique le CHM. Depuis vendredi, ils sont 15 à être pris en charge chez eux. « On travaille avec les infirmiers libéraux, ce qui permet un maillage territorial sans trou dans la raquette » complète Catherine Barbezieux, la directrice du CHM. L’autorisation de la HAD à Mayotte est soumise à une période d’essai de 6 mois, mais représente pour elle « une offre de soins très importante en ce qu’elle « permet aux patients d’être pris en charge à leur domicile, au milieu de leurs proches, ce qui réduit les durées moyennes de séjour et permet d’hospitaliser plus de patients ».

Un dispositif pour tous

Mohamadou Niang, infectiologue du CHM

Pour le Dr Niang, infectiologue au CHM, ce dispositif représente « une bouffée d’oxygène dans l’unité Covid ». Il concerne aussi bien « les patients assurés sociaux que les non assurés sociaux » rebondit Catherine Barbezieux.

Le dispositif allège aussi le service de chirurgie en permettant la réalisation à domicile de « pansements complexes », de sorte à compléter « une mesure qui améliore l’accessibilité aux soins » conclut Catherine Barbezieux.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here