27.9 C
Dzaoudzi
samedi 27 novembre 2021
AccueilorangePossible essai thérapeutique à Mayotte : le vrai du faux

Possible essai thérapeutique à Mayotte : le vrai du faux

L'annonce prématurée d'un essai thérapeutique contre l'épidémie de Covid-19 a suscité une forte inquiétude à Mayotte et en Guyane. Or, rien n'est fait, et la nature de l'essai, déjà mené en métropole, mérite d'être précisée.

Essai de vaccin, population cobaye, tests sur des humains, les réseaux sociaux regorgent ces derniers jours de paraphrases alarmistes et trompeuses sur l’essai thérapeutique proposé par le Pr Lacombe à Mayotte et en Guyane. La réalité n’a, en fait, rien d’inquiétante ou de polémique.

Un essai va-t-il avoir lieu à Mayotte et en Guyane ?

L’annonce est jugée prématurée par l’Agence régionale de santé de Mayotte qui précise que “rien n’est encore décidé”. Il nous est confirmé que l’infectiologue a bien contacté les services de santé de Mayotte et de Guyane en vue d’un essai thérapeutique, mais des études doivent d’abord avoir lieu pour déterminer si cet essai est réalisable. Les deux territoires d’outre-mer sont proposés pour cet essai car ils sont en zone orange, or le médecin a besoin d’une population où le virus circule encore beaucoup pour mesurer l’efficacité du traitement.

En quoi consiste le traitement “Coviplasm” ?

Contrairement à ce qui peut se lire sur Internet, l’essai thérapeutique promu par l’AP-HP ne concerne ni un médicament, ni un vaccin. Le protocole du Pr Lacombe propose d’utiliser du plasma humain (le composant qui rend le sang liquide et dans lequel “baignent” les globules rouges et les autres composants du sang) issu de personnes guéries du coronavirus et de l’injecter à des patients pour voir si cela permet d’accélérer la guérison de ces personnes malades et hospitalisées. L’essai part du postulat que les personnes guéries disposent d’une quantité d’anticorps suffisante pour vaincre le virus, et que transfuser ces anticorps permettrait de guérir les personnes qui n’en ont pas assez et risquent des complications.

C’est un peu le même principe que la transfusion sanguine (mais avec un liquide épuré) ou de la greffe de moelle osseuse aux patients immunodéprimés : on renforce une personne avec le système immunitaire d’une autre.

Y a-t-il des “risques d’abus”, comme des essais sans consentement ?

Le CHM de Mamoudzou

Si le protocole est mis en place à Mayotte et/ou en Guyane, ce qui n’est pas acté, “le CHM communiquera largement dessus” assure l’ARS. Quoi qu’il en soit, l’essai thérapeutique ne pourra avoir lieu que sous surveillance médicale, avec des patients ayant explicitement donné leur accord pour participer à l’essai. On est loin des théories de vaccinations forcées qui fleurissent sur Internet.

Pourquoi une telle polémique alors ?

L’inquiétude a germé en Guyane où l’annonce de cet essai a rappelé l’expérience du vaccin HPV contre la papillomavirus humain. La Guyane était en 2019 un territoire test pour une vaccination massive des jeunes filles et des garçons en vue de les protéger contre le cancer du col de l’utérus. Une démarche vécue comme un “autoritarisme d’Etat”, pour laquelle des médecins dénonçaient un risque de conflit d’intérêt. Des thèses complotistes ont achevé d’alimenter une défiance grandissante, quoiqu’irrationnelle, envers les vaccins, et entretenu l’idée d’utilisation peu éthique des outre-mers. L’évocation du test sur le Coviplasm intervient donc sur un terrain déjà propice à l’inquiétude.

Bien sur si l’essai thérapeutique était confirmé, nous en rendrons compte plus en détail dès que possible.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Mayotte, Air Austral

Air Austral : tests exigés au départ de Mayotte et La...

0
L'annonce de la suspension sur 48h des vols vers l'Afrique du Sud et celle qui conditionne le voyage au départ de Mayotte et La Réunion à la réalisation d'un test, prend effet ce dimanche. Les passagers doivent donc se faire tester en urgence ce samedi. Deux centres de dépistage seront exceptionnellement ouverts ce dimanche
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan