« Pour que cette génération ne soit pas sacrifiée… » : Jean-Michel Blanquer remercie le personnel de l’éducation de Mayotte

« Chers personnels de l’éducation de Mayotte »… Alors que s’achève dans quelques jours une année scolaire plus que tronquée, l’heure est aux remerciements chez le ministre de l’Éducation nationale. Et à la projection vers la rentrée.

0
1473
Jean-Michel Blanquer, Mayotte
L'allocution de Jean-Michel Blanquer diffusée sur Youtube

Alors que les enseignants se sont dans l’ensemble particulièrement impliqués pendant le confinement pour diffuser leurs cours sur un territoire où l’équipement numérique de la population est minoritaire, leur effort est salué par le ministre de l’Éducation nationale.

Comme un petit message perso, Jean-Michel Blanquer s’adresse dans une video aux enseignants et personnels : « Alors que la situation épidémique affecte vos vies (…), vous faites face à cette situation avec engagement et détermination (…) Vous avez assuré la continuité pédagogique dans des conditions qui ne sont pas simples ».

Le ministre salue l’action du recteur, « parce qu’il y a un travail avec l’ensemble des équipes du rectorat ». En effet, contrairement à l’ensemble du pays, à Mayotte et en Guyane, les établissements n’ont pas pu accueillir tous les élèves des écoles et collèges en raison de la situation sanitaire. Mais alors que la situation n’était pas encore délicate dans le département français des Amériques, les ouvertures d’école étaient plus timorées qu’à Mayotte où quelques maires, puis la majorité, ouvraient peu à peu leurs établissements, en lien avec le représentant de l’Education nationale à Mayotte.

Dès le 18 mars, les collégiens de Koungou ont pu récupérer des cours

Au plus fort du confinement, le dispositif Nation apprenante fonctionnait à Mayotte sous un biais original, et le ministre soulignait « la mobilisation de la chaine Kwezi TV et de la radio Mayotte la 1ère ». Depuis, une reprise progressive est engagée, « parce qu’il est important que tous les élèves retrouvent un lien avec leur établissement », et notamment les lycéens professionnels « qui doivent pouvoir retourner dans leurs lycées pour un suivi personnalisé et des entretiens individuels ».

La suite, c’est la fin de l’enseignement à distance et le début dans quelques jours des « Vacances apprenantes », dispositif pour lequel le ministre appelle à la mobilisation du volontariat. Parce que « la rentrée 2020 sera nécessairement particulière », et pour que « cette génération ne soit pas sacrifiée ». Mettant l’accent sur les élèves des écoles primaires, Jean-Michel Blanquer invitait à les « accrocher aux savoirs ».

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here