Municipales: une organisation spéciale pour le second tour

Le ministère de l'Intérieur énonce les modalités d'organisation des élections du 28 juin. Faute de campagne, un site répertorie les programmes des candidats. Un candidat mahorais a déjà utilisé ce nouveau vecteur de communication.

0
250
Municipales, covid, second tour, Mayotte
Les modalités de tenue de ce second tour sont connues

Pourront participer à ce scrutin du second tour des élections municipales et communautaires, les électeurs inscrits sur les listes électorales lors du premier tour ainsi que les personnes devenues majeures ou naturalisées avant le 28 juin, ou inscrites d’office par le juge.

Le scrutin du second tour se tient dans le cadre d' »une grande vigilance à Mayotte », indique le ministère de l’Intérieur.

Sur l’ensemble du pays, Christophe Castaner a décidé de plusieurs mesures pour faciliter la campagne électorale, augmentation du plafond de dépenses autorisées de 20%, espaces d’affichage supplémentaires, mise en ligne des professions de foi, ainsi que pour les opérations de vote, port du masque obligatoire, mise à disposition de gel hydro-alcoolique dans tous les bureaux de vote….

Le gel et les masques financés par l’Etat

L’approvisionnement en masques, visières et gel hydro-alcoolique est « intégralement à la charge de l’État. »

L’approvisionnement en gel hydroalcoolique et en masques sera à la charge de l’Etat

Les moyens traditionnels de campagne étant plus limités pour les candidats présents au second tour en raison des règles sanitaires, le ministère de l’intérieur propose à ces derniers des moyens alternatifs de campagne. Ils peuvent mettre en ligne leur profession de foi validée par la commission de propagande sur un site dédié, consultable par les électeurs depuis le 15 juin. Plus de 1.500 professions de foi y sont accessibles à ce jour. C’est peu. Le site répertorie l’ensemble des listes par commune. Pour Mayotte, une liste a déjà déposé sa profession de foi. Sans grande surprise, c’est un grand communiquant, Soula Saïd-Souffou qui se présente à Sada.

Un panneau supplémentaire sera installé à chaque emplacement d’affichage permettant aux candidats d’apposer plus d’affiches, pour exposer par exemple leur programme.

Pour que les plus fragiles, puisse exprimer sa voix lors du scrutin, le recours aux procurations est élargi, en permettant à un mandataire de porter non pas une mais deux procurations lors du scrutin du 28 juin. Les procurations établies pour le 22 mars sont toujours valables. Les personnes qui, en raison du COVID-19, ne pourraient pas se déplacer pour faire établir leur procuration peuvent demander à leur commissariat ou gendarmerie de se déplacer à leur domicile pour recueillir leur procuration.

Les règles de l’état d’urgence sanitaire s’appliquent aux regroupements de personnes s’inscrivant dans le cadre de la campagne électorale.

Les bureaux de vote seront aménagés de manière à limiter au maximum les contacts et à assurer une distance d’au moins un mètre entre chaque personne présente. Le nombre d’électeurs pouvant accéder simultanément au bureau de vote sera également limité et priorité sera donnée pour voter aux personnes vulnérables.

Toutes ces informations sont précisées dans un vade-mecum aux candidats disponible sur le site du ministère de l’Intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here