Covid-19 : 11 nouveaux cas – Dominique Voynet alerte sur des conditions discriminatoires pour les voyageurs mahorais

0
2501
Dominique Voynet, ARS, Covid, Mayotte, Edouard Philippe
Dominique Voynet: "Mayotte représente un tiers des cas du grand Est de la France dont les habitants peuvent se déplacer sans contrainte"

Suivi des cas à Mayotte

Nombre de cas confirmés de Covid-19 à Mayotte : 2.394 (+11)

Patients officiellement guéris (mise à jour le 17 juin) : 2.066

Hospitalisation de patients Covid-19 au CHM : 38, dont 23 dans le service de médecine et 8 dans le service de réanimation

Hospitalisation à La Réunion après évasan : 17, dont 14 en médecine et 4 en réanimation

Décès (depuis le début de la crise covid) : 29 + 1

Point sur l’épidémie et les conditions de voyage

Evolution du nombre de cas quotidiens positifs et négatifs (Santé Publique F

En demandant la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement a aussi évoqué à la mise en place de tests à Mayotte et de quarantaine pour les arrivées en métropole. Mais rien n’est encore décidé, il n’y a donc actuellement pas de mesures restrictives. Ce serait d’ailleurs paradoxal qu’on en institue par la suite, s’il s’avérait que nous soyons en rémission de l’épidémie comme l’expliquait Dominique Voynet.

La directrice de l’ARS Mayotte interviewée par Mayotte la 1ère expliquait que « le pourcentage de positif a fortement réduit depuis deux ou trois semaines », et qu’il n’y avait pas eu d’hospitalisation en réanimation pour détresse respiratoire depuis le 2 juin. Bien entendu, la bataille n’est pas gagnée, et il faut plus que jamais conserver masques et distances pour ne pas risquer un redémarrage de l’épidémie.

En attendant que le gouvernement se prononce sur les conditions de voyage de et vers les outre-mer, Dominique Voynet s’est associée au préfet Jean-François Colombet pour adresser un courrier au premier ministre. « Nous alerté sur le risque de maltraiter Mayotte. Avec un tiers des cas de ce que connaît la région du grand Est en métropole, les habitants de Strasbourg, de Mulhouse et Colmar peuvent se déplacer. »

La directrice de l’ARS espère un retour des vols commerciaux, « le fret médical n’étant plus prioritaire en l’absence de pont aérien ». Les besoins sont en tension sur les tests et le curare notamment.

Les conditions de voyage sont pour l’instant sévères dans le sens Mayotte-Réunion.

L’ARS informe les voyageurs:

La Réunion, covid
Des conditions strictes à l’arrivée à La Réunion depuis Mayotte

Tests de dépistage :
– Vers la métropole : à ce jour, aucun test n’est aujourd’hui exigé, ni nécessaire pour voyager vers la métropole au départ de Mayotte.
– Vers La Réunion : Un protocole sanitaire indique que les arrivants n’ayant pas réalisé de test avant leur départ sont soumis à une quatorzaine stricte. Les personnes ayant réalisé un test 72 heures avant le départ doivent observer un isolement de 7 jours (d’après l’ARS La Réunion)

Quatorzaine :
– A l’arrivée en métropole : aucune quatorzaine n’est imposée à ce jour.
– A l’arrivée à La Réunion (d’après l’ARS La Réunion) : Une expérimentation est en cours, dont les résultats sont susceptibles d’inspirer les futures procédures de déplacement dans les DOM:

Compilation du règlement intérieur de l’accueil à La Réunion : les personnes sont placées à leur demande en quarantaine mais ont la possibilité d’avoir recours à un juge… Pas d’alcool ni de cigarette non plus

o Pour les personnes ayant réalisé un test avant l’embarquement : si le test est négatif, elles bénéficient d’une procédure accélérée d’accueil (file réservée). Il leur est demandé de rester isolées pendant 7 jours à l’endroit de leur choix (domicile, hôtel réservé par les intéressés ou leur employeur, location saisonnière, hébergement dans la famille ou chez des amis). Et, à l’issue des 7 jours, de subir un nouveau test RT-PCR, réalisé sur prescription médicale ou sur présentation du billet d’avion. L’ARS adresse à chacun un SMS de rappel au 5ème jour et s’assure au 7ème jour que le protocole a bien été suivi et le test réalisé. Si ce second test est à nouveau négatif, la quatorzaine est suspendue.

o Pour les personnes n’ayant pas réalisé de test avant l’embarquement : Un test est proposé à l’aéroport, lors d’un accueil sanitaire standard (temps de parcours estimé à 3-4h en moyenne). Les personnes choisissant d’effectuer leur quatorzaine à domicile doivent suivre une quatorzaine stricte et sont suivies par l’ARS. Elles peuvent bénéficier d’un test sur prescription de leur médecin traitant.

Pour plus d’informations sur les mesures prises à La Réunion, cliquer ici.

Consulter le bulletin-informations-covid-57-19-06-20

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here