Voyages en outre-mer : test et 7 jours de quarantaine pour les territoires en vert

Le premier ministre avait annoncé le 28 mai la mise en place d’une procédure expérimentale pour alléger les contraintes de quatorzaines en Outre-mer. Les détails viennent d’être annoncés au sein d’un protocole sanitaire. Il est applicable dès le 9 juin.

4
2341
Test, outre-mer
Le test, nouveau passeport pour les outre-mer

Les ministres de la Santé, des Transports et des Outre-mer donnent les procédures à respecter dans le cadre des voyages de l’Hexagone vers les territoire d’outre-mer, où une quatorzaine est toujours en place. Elle reste d’ailleurs de mise à Mayotte et en Guyane, actuellement pas concernées par ce protocole.

Le gouvernement a donc entendu les professionnels du tourisme qui dénonçaient un frein aux arrivées. Ils demandent d’ailleurs toujours de pousser plus loin l’allégement des procédures.

Le protocole sanitaire tel qu’il vient d’être annoncé, tient compte des situations épidémiologiques des territoires concernés, et ne concerne donc pas Mayotte ni la Guyane, toujours colorés en orange. Mais il faut néanmoins se préparer à adopter la méthode.

Les voyageurs en provenance de l’Hexagone, et à destination de la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et de La Réunion, devront, à partir du mardi 9 juin, suivre ce nouveau processus.

« Ces passagers devront réaliser, dans les 72 heures précédant le vol un test RT-PCR, de détection du génome SARS Cov2 », indique le communiqué des ministres. Ils pourront se le faire prescrire par leur médecin traitant ou par un laboratoire, sur présentation de leur billet.

A l’arrivée dans les territoires concernés, les passagers, qui présenteront un test dont le résultat est négatif, bénéficieront d’une procédure accélérée de traitement à l’aéroport et effectueront sept jours de quarantaine, suivi d’un nouveau test PCR.

Toujours en cas de test négatif, ils pourront sortir de leur domicile en portant le masque et une appliquant strictement les mesures de distanciation sociale, et ce durant une semaine. Ils devront s’abstenir de participer à des rassemblements et éviter les contacts avec des personnes à risque (personnes âgées, etc.).

14 jours de rab pour les passagers Covid+

Les attestations assureront d’une démarche accélérée au départ de Roissy

Ceux qui n’auront pas effectué de test avant leur départ, ne bénéficieront pas de procédure de traitement accélérée à l’aéroport (temps d’accueil et de traitement estimé en moyenne entre 3h et 4h), et devront respecter une mesure de quatorzaine stricte, dans le site réservé à cet effet dans chacun des territoires (au RSMA à Mayotte) ou à leur domicile.

En cas de test positif, la personne devra s’isoler en métropole pendant 14 jours, « il n’est pas possible de prendre son vol. » Les compagnies aériennes se sont engagées « à leur proposer un échange de leur billet pour un vol ultérieur, après leur période d’isolement », rapporte le communiqué interministériel.

« Un bilan de cette expérimentation, qui portera notamment sur les conditions de réalisation des tests avant et après le vol et leurs résultats, sera réalisé au 22 juin », indique le communiqué.

Les vols commerciaux n’ayant pas officiellement repris, il faut toujours justifier d’un motif impérieux pour voyager jusqu’au 22 juin. Tous les voyageurs au départ de la métropole, doivent donc fournir une déclaration sur l’honneur du motif de leur déplacement, et des justificatifs, accompagnée d’une autre déclaration sur l’honneur « attestant qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection de covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les 14 jours précédant le vol ».

A.P-L.

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here