Le préfet décide d’un allègement en attendant le déconfinement

La poursuite du confinement ayant été décidé le 18 mai, la population attend depuis plusieurs jours de savoir à quelle sauce elle va être (ou pas) déconfinée. C'est un entre-deux qui est décidé ce dimanche de veille d'Aïd.

6
4024
école, déconfinement, Mayotte
La reprise se fait par les écoles

La situation commençait à devenir intenable: le 25 mai approchait, avec son symbole de date pivot vers un éventuel déconfinement, et ce 24 mai au matin, toujours pas de décision annoncée. Elle vient de tomber, et c’est plutôt bien vu : ce sera un déconfinement progressif tout au long de la semaine. En se basant sur les dernières statistiques de l’ARS, on constate une hausse mais pas un embrasement comme on le craignait.

C’était malgré tout difficile pour les autorités, qu’elles soient locales ou à Paris, de lancer un déconfinement le jour de l’Aïd avec les risques que cela supposait de dissémination du virus. « La semaine du 25 mai va marquer une nouvelle étape dans le processus de desserrement des contraintes et dans laquelle, plus que jamais, chacun devra continuer à faire preuve de responsabilité et de sens du civisme », souligne le préfet.

Ainsi, dès ce mardi 26 mai, « quelques écoles » vont ouvrir leurs portes, « après avoir démontré leur capacité à respecter des prescriptions émises par les autorités sanitaires qui reposent sur 4 principes : le maintien de la distanciation physique, l’application des gestes barrières, la limitation du brassage des élèves, le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels. Plus d’une demi-douzaine de communes seraient partantes pour ouvrir quelques une de leurs écoles.

D’autres allègements dans la semaine

Jean-François Colombet, déconfinement, Mayotte
La décision rapportée par Jean-François Colombet est un entre-deux, en raison de l’incertitude de la situation épidémiologique

Les scolaires vont inaugurer le cycle de déconfinement, puisque « d’autres mesures visant à desserrer les contraintes, seront annoncées dans le courant de la semaine prochaine, et seront portées à la connaissance des Mahorais », indique toujours Jean-François Colombet. Difficile de faire autrement tant le déconfinement était devenu la réalité quotidienne.

Il s’accompagne de l’utilisation du masque,le préfet saluait le port quasi-généralisé du masque alternatif, action qu’il faut pérenniser. Plus nous allons rencontrer de personnes en déconfinement, plus les gestes barrière devront être renforcés.

Pour l’instant, pas de grande révolution donc, et « le préfet rappelle qu’au regard de l’incertitude de l’évolution épidémique, le maintien provisoire des mesures de couvre-feu, la suspension des vols commerciaux, l’interdiction de fréquenter les espaces sportifs, les bars et les restaurants, la fermeture de certains services accueillant massivement du public, sont toujours en vigueur. »

Et ce n’est pas irréversible en cas de dégradation de la situation sanitaire, « l’ensemble de ces mesures sont susceptibles d’être révisées en fonction de l’évolution épidémique à Mayotte. »

« Le virus Covid 19 circule encore à Mayotte : individuellement et collectivement, nous pouvons limiter l’impact de la maladie très efficacement à l’approche de cette nouvelle étape : sa réussite étape dépendra du respect scrupuleux des mesures sanitaires, désormais connues de tous. Poursuivons les efforts ! »

A.P-L.

6 Commentaires

  1. Il faudra quand même m’expliquer :
    on est en zone rouge, l’épidémie ne baisse pas, le confinement et les barrières ne sont pas respectés…
    Pourquoi ouvrir les écoles?

  2. L’interdiction de fréquenter les espaces sportifs n’est pas respectée, que le préfet commence par faire respecter les règles mises en place après on pourra évoluer…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here