25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueiljusticeMajani condamné à convoquer son conseil municipal

Majani condamné à convoquer son conseil municipal

Après avoir reçu une fin de non recevoir de la part du maire Mohamed Majani de réunir le conseil municipal sur un ordre du jour qu’ils lui avaient adressé le 22 avril précédent, plusieurs élus de l’opposition avaient déposé un recours auprès du tribunal administratif.

Se basant sur une ordonnance du 1er avril 2020, prévoyant que dans le contexte actuel du covid-19, le conseil municipal se réunisse sur un ordre du jour déterminé et dans un délai maximal de 6 jours si un cinquième des élus municipaux le demandent, la justice leur a donné raison.

Notant que « le quorum du cinquième des conseillers est respecté », 9 sur 45, le tribunal « enjoint le maire de Mamoudzou de convoquer, dans un délai de six jours à compter de la notification de la présente ordonnance, les membres du conseil municipal afin que celui-ci délibère, notamment dans les conditions précitées de l’article 6 de l’ordonnance du 1er avril 2020, sur les points de l’ordre du jour proposé le 22 avril précédent. »

La commune de Mamoudzou versera une somme globale de 1.500 euros aux trois plaignants Abdourahamane Soilihi, Bacar Ali Boto et Ambdilwahedou Soumaïla au titre des frais d’avocats.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

4 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139531
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139531
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139531
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139531
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139531
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139531
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com