INSEE – Toujours un décalage de 30% de décès supplémentaire par rapport à 2019

Comme chaque semaine, l'INSEE publie les chiffres nationaux des décès, pour évaluer l'impact de l'épidémie, notamment par rapport à celle de la grippe de 2018. Si ce différentiel portant sur la période 1er mars-20 avril, se calme en métropole, il est constant à Mayotte, alors que le territoire était encore peu impacté par le Covid.

0
568
Différence en un an du nombre de décès sur la période du 1ermars au 20 avril

Le chiffre est constant et depuis le 1er mars : alors que 123 décès étaient enregistrés en 2019 à Mayotte, ce sont 156 personnes qui ont perdu la vie cette année, soit 27% de personnes supplémentaires. La limitation de circulation induite par le confinement peut faire penser à une diminution des accidentés de la route. Les épidémies de dengue, particulièrement mortelle cette année, et de Covid, en cours semblent en être la cause la plus probable.

Un écart constaté depuis plusieurs semaines, avec donc « des effectifs évoqués plus importants ce qui conduit à une statistique plus robuste », mentionne l’INSEE Mayotte.

Au niveau national, le nombre de décès enregistrés à la date du 1er mai 2020 et survenus entre le 1er mars et le 20 avril 2020 est supérieur à celui enregistré sur les mêmes périodes en 2019 ou 2018 : 109.831 décès ont été enregistrés en 2020 en France (soit une moyenne de 2 154 décès par jour) contre 86.606 en 2019 et 94.881 en 2018. Entre le 1er mars et le 20 avril, le nombre de décès en France est ainsi supérieur de 27 % à celui enregistré à la même époque en 2019 et de 16 % à 2018.

Cette fois, toutes les tranches d’âge sont impactées, sauf les 25-50 ans (INSEE)

Depuis le pic de 2.776 décès sur la journée du 1er avril, le nombre de décès est en baisse en France

Au niveau régional, l’Île-de-France est la région qui enregistre la plus forte croissance du nombre de décès totaux entre le 1er mars et le 20 avril 2020 par rapport à la même période de 2019 (+ 95 %), suivie par le Grand Est (+ 60 %) et les deux régions Bourgogne-Franche-Comté et Hauts-de-France (respectivement + 28 % et + 24 %). À Mayotte donc, le nombre de décès augmente également de 27 % par rapport à 2019. Dans toutes ces régions, le nombre de décès est également supérieur à celui enregistré sur la même période en 2018.

À l’opposé, dix-neuf départements ont moins de décès enregistrés entre le 1er mars et le 20 avril 2020 que sur la même période de 2019. Ces départements sont essentiellement situés dans le Sud-Ouest et le Centre de la France ainsi que dans la plupart des départements d’outre-mer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here