Covid-19 : les solutions de Médecins du Monde pour l’accès à l’eau des ménages précaires

14
547
Les rampes d'eau de la pénurie en 2017, pourraient être réinstallées pour la cirse du Covid

A son tour Médecins du Monde alerte sur l’impact de l’épidémie sur les populations précaires. Qui souffrent d’une « vulnérabilité aiguë sur le plan nutritionnel aggravée par un manque d’accès à l’eau ».

Une situation qui a été aggravée par le « coup d’arrêt porté à l’économie informelle », qui était comme nous l’avons souligné plusieurs fois, leur seul moyen de subsistance, provoquant une « crise alimentaire ». L’accès problématique aux quelques bornes fontaines opérationnelles, « ouvertes quelques heures par jour », provoquent des rassemblements, et des problèmes sanitaires. Difficile de se laver les mains plusieurs fois par jour quand on n’a pas d’eau.

La solution évoquée par Dominique Voynet d’installation des rampes d’eau ne s’est pas concrétisée, et est reprise par l’association, qui propose aussi des Bladders/réservoirs d’eau, des citernes mobiles, et « l’ouverture des sanitaires des bâtiments publics à toutes et tous ».

Plus globalement, Médecins du Monde propose une « action coordonnée, collective et simultanée regroupant tous les acteurs institutionnels (rectorat, ARS, forces de l’ordre et militaires …) et associatifs du département avec l’accord et l’impulsion de la préfecture afin de garantir des conditions de distribution alimentaire équitable auprès des plus vulnérables ».

14 Commentaires

  1. Je vais finir par croire que hors l’économie informelle. Mayotte n’a pas d’autres économies… les gens faut arrêter. Soit vous faites un journal spécialisé immigration et co (qui se fait et que je trouve noble) soit vous parlez de tout afin que tous puissent se retrouver

    • Atcho Godeau oui c’est ça. 100% des élus sont Mahorais, la majorité des Mahorais sont propriétaires terriens ou foncier, mais effectivement c’est beaucoup plus simple de pleurnicher que de se tourner vers les vrais problèmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here