Le porte-hélicoptère Mistral de passage dans le lagon de Mayotte

Entré par la passe nord ce samedi à 8h, le très attendu porte-hélicoptère amphibie Mistral est arrivé à Mamoudzou.

2
1955
Le Mistral fait son entrée dans le lagon de Mayotte (Photo JDM)

Le porte-hélicoptère amphibie Mistral, destiné à l’origine à la formation des officiers-élèves de la Marine nationale dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc a réorienté sa mission vers la zone sud de l’océan Indien après l’annonce présidentielle. Il n’était pas donc équipé au départ pour cette mission spécifique de la lutte contre le covid-19 dans l’océan Indien.

Le bâtiment militaire dispose de deux chalands et d’un EDAR, de 4 hélicoptères (2 Gazelle, 1 Alouette et un NH90 italien) et d’un hôpital de type rôle 2. Il a les capacités de participer à du transport de fret humanitaire, de fournir un élément de sécurité civile rapide d’intervention médicale (ESCRIM) ou de secours, de projeter des forces de sécurité ou encore d’être utilisé comme hôpital de délestage, à la condition de bénéficier d’un renfort sanitaire pour armer l’hôpital. Il vient à Mayotte dans le cadre de l’opération « Résilience » annoncée par le président de la République, qui prévoit sa présence dans la zone océan Indien.

Arrivée du Mistral sur une mer d’huile (Photo JDM)

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye avait apporté mercredi quelques précision, indiquant que le porte-hélicoptère ne serait pas utilisé comme un bateau-hôpital, contrairement à ce qu’avait annoncé le premier ministre, mais venait pour « transporter du matériel sanitaire. Ils apporteront un soutien logistique important, notamment en matière de sécurité civile car ils embarquent des hélicoptères qui seront importants pour pouvoir réaliser par exemple des évacuations sanitaires rapides ».

A peine arrivé, un hélicoptère décollait d’ailleurs de la piste du navire. Ses deux sections de l’armée de Terre constituant le sous-groupement tactique embarqué (SGTE) embarquées, se rendront à terre avec leurs véhicules et viendront compléter les effectifs de la Légion. « L’arrivée du SGTE permettra le renfort de nos capacités militaires et logistiques afin d’assurer les missions au profit de la population du département. Le Mistral après une courte période à Mayotte prendra la direction de l’île de La Réunion. Le Mistral embarque à son bord 11 Réunionnais et 8 Mahorais », indiquent les Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI).

Arrivée de la frégate Guépratte ce samedi matin à Longoni (Photo JDM)

Il repart ce samedi en cours d’après-midi. La frégate FLF Guépratte a également fait escale ce samedi midi dans le port de Longoni pour une escale technique.

Une citerne d’oxygène liquide d’une capacité d’environ 20.000 litres est également en transit vers Mayotte à bord du Champlain. Il transporte également 1000 litres d’alcool pur « en vue de fabriquer de la solution hydroalcoolique », indiquent toujours les FASZOI, qui précisent que des équipements de protection ont également été chargés à bord du Champlain.

En matière de fret aérien, « les moyens aériens des FAZSOI pourront contribuer à l’acheminement de matériel et de personnel au moyen d’un pont aérien entre La Réunion et Mayotte, notamment dans des situations d’urgence ».

Le Champlain livrera également Mayotte ce 6 avril, selon les FASZOI (Photo JDM)

A.P-L.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here