29.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 mai 2022
AccueiljusticeConfinement : le voulé lui vaut trois mois de prison ferme

Confinement : le voulé lui vaut trois mois de prison ferme

Une petite fête trop arrosée pendant le confinement a valu à un petit-terrien une lourde peine de prison. Une hérésie selon son avocat qui réclamait sa relaxe.

Le casier du jeune homme a pesé contre lui. Maintes fois condamné pour vols et violences, il a été verbalisé trois fois la semaine dernière pour non respect du confinement.
Sa sortie du 30 mars a été celle de trop. Quand les gendarmes l’aperçoivent dehors à Dzaoudzi, il titube et porte une machette. Les militaires décident de l’interpeller. Le jeune homme de 25 ans s’énerve et finit par terre, assommé par un coup de taser.

Les gendarmes affirmeront ensuite qu’il les avait insultés et menacés, justifiant ce recours à la force.

Pour le procureur Courroye, “tous les voyants sont au rouge dans cette procédure”, avec un jeune récidiviste, souffrant d’addictions multiples. Il réclame du lourd : 18 mois de prison dont un an ferme, et la révocation d’un sursis antérieur à hauteur de 6 mois, soit 2 ans au total dont 18 mois ferme.

Une procédure que Charles Simon, l’avocat du jeune homme “ne comprend pas”. Pour lui, “on déplace huit professionnels pour une insulte lors d’un contrôle alors qu’on avait juste un gars bourré qui gesticulait avec un chombo”.
Sur le fond, il dénonce surtout une “loi scélérate” et s’en prend à l’urgence sanitaire qui impose le confinement, et sanctionne lourdement les contrevenants.

La loi prévoit ainsi de la prison pour toute personne verbalisée plus de trois fois en 30 jours. Or, ” on a 45 jours pour contester un PV devant le tribunal de police, ça veut dire qu’on peut constater une infraction par l’existence d’infractions précédentes qui, elles, n’ont pas pu être validées par un juge” déplore-t-il. En clair, le stade du délit repose sur le cumul de trois contraventions qui, en 30 jours, ne constituent pas encore des infractions définitivement constituées puisqu’elles peuvent encore être contestées. Et si une des trois était annulée, qu’adviendrait-il de la peine de prison ?
Par ailleurs l’avocat note que la loi prévoit un délit si on sort de chez soi sans attestation “au delà de trois reprises” et non à compter de trois. Ainsi pour lui, trois PV ne suffiraient pas, il en faudrait au moins quatre.

Enfin sur la forme, il regrette l’application de cette loi à un public qui n’est pas en mesure de l’appliquer. Son client expliquait ainsi ne pas connaître les modalités de sortie, n’ayant chez lui “ni électricité ni télévision”. “On lui demande d’imprimer une attestation alors qu’il n’a peut-être même pas un stylo chez lui” appuie son conseil.

Une vaste plaidoirie qui n’aura pas suffi à obtenir la relaxe de son client, mais qui aura énormément réduit le quantum de peine. Le juge Ben Kemoun a réduit la sanction à trois mois ferme. Avec tout de même un mandat de dépôt.

Y.D.

10 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Colloque sur “La place de la coutume à Mayotte” au CUFR

139530
Le Centre Universitaire de Recherche et de Formation (CUFR) organise la restitution publique du projet de recherche intitulé "La place de la coutume à Mayotte" porté notamment par Aurélien Siri, directeur du CUFR et maître de conférences en Droit privé, qui se déroulera le mercredi 1er juin 2022 à l'amphithéâtre du CUFR de Dembéni
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139530
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139530
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139530
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139530
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139530
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com