25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilOcéan IndienLe Mistral attendu ce samedi à Mayotte sur fond de polémique à...

Le Mistral attendu ce samedi à Mayotte sur fond de polémique à la tête de l’Etat

Navire-hôpital ou simple soutien logistique ? Entre le discours du premier ministre samedi, qui colle aux demandes du personnel hospitalier, et la déclaration de sa porte-parole ce mercredi, il y a eu de la déperdition.

Il y a contradiction à la tête de l’Etat. Samedi dernier, lors de la présentation des moyens alloués aux services de réanimation en outre-mer, le premier ministre Edouard Philippe indiquait que le Mistral dans l’océan Indien et le Dixmude aux Antilles-Guyane, pourraient (à 50 minutes) « accueillir des patients, décharger les hôpitaux sur place et assurer des flux logistiques indispensables. » Ecouter son discours (à 50 minutes) relayé par reunionla1ère.

Alors que le Mistral est annoncé à Mayotte ce samedi, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, douche les espoirs de la communauté médicale de Mayotte, en informant du contenu des missions des deux porte-hélicoptères amphibie : « Ces deux porte-hélicoptères ne seront pas utilisés comme des bateaux-hôpitaux », sous-entendu, pas question d’y transférer des patients. « Ils vont transporter du matériel sanitaire. Ils apporteront un soutien logistique important, notamment en matière de sécurité civile car ils embarquent des hélicoptères qui seront importants pour pouvoir réaliser par exemple des évacuations sanitaires rapides », poursuivait la porte-parole.

Il faut dire que les outre-mer, avec environ 700 cas, sont pour l’instant beaucoup moins touchés que la métropole, mais leur système sanitaire inquiète malgré tout les gouvernants, d’où l’opération Résilience annoncée par le président de la République. Notamment parce que le virus y a sévi environ un mois après la métropole, d’où un probable décalage.

Le Mistral arrive donc à point nommé. Il dispose de deux chalands et d’un EDAR, de 4 hélicoptères (2 Gazelle, 1 Alouette et un NH90 italien) et d’un hôpital de type rôle 2. Il vient de se ravitailler à Mahé (Seychelles). Selon l’état-major des armées cité par ouest-france.fr, il a les capacités de « participer à du transport de fret humanitaire, fournir un élément de sécurité civile rapide d’intervention médicale (ESCRIM) ou de secours, projeter des forces de sécurité ou encore être utilisé comme hôpital de délestage, à la condition de bénéficier d’un renfort sanitaire pour armer l’hôpital ». On espère donc qu’il sera utilisé au maximum de ses capacités à Mayotte.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139533
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com