Peines de prison pour les auteurs des violences de Koungou et Doujani

La fin de l'année 2019 avait été agitée à Koungou et à Doujani. Les coupables ont été identifiés et condamnés à de la prison ferme.

9
1414
Les deux auteurs principaux dorment à Majicavo

Dans le cadre de l’audience de comparution immédiate tenue ce jour, deux dossiers liés aux violences commises sur la commune de Koungou et à Doujani (Mamoudzou) en fin d’année 2019 ont été jugés, nous annonce le procureur de la République.

Dans le premier dossier relatif aux faits commis à Koungou dans la nuit du 29 novembre 2019, deux prévenus comparaissaient pour des faits de violences aggravées suivies d’une incapacité n’excédant pas 8 jours, de violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique sans incapacité,  de dégradations ou détériorations de bien destiné à l’utilité ou la décoration publique, de participation avec arme à un attroupement.

Les deux prévenus ont été reconnus coupables des faits reprochés et condamnés respectivement à 10 mois d’emprisonnement et 4 mois d’emprisonnement.

Dans le deuxième dossier concernant des faits de participation avec arme à un attroupement, commis le 15 décembre 2019 à Doujani, les deux prévenus poursuivis ont été condamnés chacun à la peine de 12 mois d’emprisonnement avec maintien en détention, rapporte Camille Miansoni.

 

9 Commentaires

  1. Bien fait. La justice doit être sévère avec ces délinquants habités d’un sentiment de toute-puissance. Il fallait leur mettre 5 ans de prison et expulser définitivement de Mayotte ces criminels.

    • Ils vivent dans des conditions difficiles ? Des gaillards qui préfèrent la délinquance, la violence au lieu d’aller à l’école, que les juges et les avocats ne se laissent pas abuser. Quoi qu’il en soit, des étrangers qui n’ont aucun respect pour les Mahorais, pour la justice et moins encore pour les policiers. Ils ne respectent même pas leurs propres parents très complaisants et complices. Qu’on les expulse de cette île qu’ils n’aiment pas.

  2. Je ne sais pas si c’est vrai mais lors de ces violences, j’ai reçu entre autres cette image pour me donner une idée de la gravité de la situation. Je ne sais pas si le blessé s’en est sorti mais j’estime que cette blessure mérite plus que 9 mois de prison. Après, ce n’est que mon avis. Je suis un juge sur Facebook. Je dis ça, je dis rien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here