Les pompiers prennent de la hauteur

Ancré sur ses quatre pattes en vis à vis du collège de Majicavo, le camion tout neuf déploie lentement sa grande échelle, au bout de laquelle un pompier ressemble à une fourmi. C’est le dernier investissement du SDIS.

0
421
La phase pratique de la formation avec le déploiement de la grande échelle

Le pompier installé dans la tourelle est en formation. Celui qui monte sur la plateforme et referme le portail de sécurité, aussi. « T’es prêt ? On y va ! » L’échelle s’élève lentement et la vision du casque perdu dans les nuages évoque la stature du bon vieux Nounours sur son nuage au dessus de Pimprenelle et Nicolas. « Il est à 24 mètres de hauteur, mais ce n’est pas le plus élevé que nous avons en magasin. Certaines vont jusqu’à 45 mètres ! », s’exclame Frédéric Henrion, formateur pour la société Echelles Riffaud.

Le SDIS renouvelle son matériel vieillissant

Le Service d’Incendie et Secours (SDIS) ne Mayotte vient de se doter de ce nouvel équipement de 14 tonnes, un investissement qui avoisine les 500.000 euros rapporte le représentant. Il doit remplacer le précédent matériel vieillissant. Mais encore faut-il savoir s’en servir. Les formations théoriques et pratiques se déroulent sur la semaine et permettent mutuellement aux pompiers de tutoyer les nuages.

Peu d’immeubles très élevés à Mayotte encore peu atteinte par la densification en hauteur, mais pour les existants, il faut pouvoir atteindre les étages supérieurs, « notamment les personnes que l’on ne peut brancarder en raison de leur état de santé. »

Les 14 tonnes de l’ensemble sont réparties sur les 4 plots qui émergent du camion et maintien l’ensemble, surtout lorsque l’échelle part à l’oblique.

Frédéric Henrion assure la formation sur la semaine

Ensuite, une lance canon déversant de 1.200 litres par minute peut être connectée.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here