Daniel Zaïdani se dit « choqué » par la fermeture des deux stations Total

6
1144
La boutique de la station de Dzoumogne a été cambriolée

Alors que la société Total Mayotte déplorait devoir fermer deux de ses stations service pour dégradations, notamment du système de sécurité, après avoir été cambriolées, le conseiller départemental de Pamandzi Daniel Zaïdani réagissait dans un communiqué en se disant « choqué ».

« Comment accepter que la direction de TOTAL Mayotte puisse priver unilatéralement les populations du Nord et du Sud de l’ile de stations-service ? Cette décision est totalement insensée et irrespectueuses vis-à-vis de ces clients », commentait-il ce mercredi.

Il demande à la direction de TOTAL Mayotte « de faire preuve de sang froid (comme le fait très bien la population) et de respecter son engagement de servir au mieux la population Mahoraise. »

Sans doute la mention « jusqu’à nouvel ordre » pour qualifier la fermeture de la part de la firme, n’a-t-elle pas apaisé les esprits.

6 Commentaires

  1. Bah oui Danny, ça coute rien d’être « choqué » et ça peut rapporter beaucoup aux élections. Par contre, faire venir un groupe de « musique » dans sa boite privée avec l’argent public, ça coute beaucoup… au contribuable !

  2. La société Totale Mayotte ne doit pas punir toute la population de cette île à cause des cambriolages répétés de ses stations de service. Les autorités de l’état doivent prendre leur responsabilité pour protéger la population, les biens et les services.

  3. Choqué je ne pense pas car eux élu sont les premier qui coule mayotte et qui laisse ces entreprises faire sans agir
    Dans le monde station cambrioler et jamais fermeture mais à mayotte ils ont droit vue qu’ils sont les seuls
    Total il est temps de dégagé et laisser place à d’autre société

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here