Mayotte intègre le concours Voix des Outre-mer

Tout le monde n’a pas la voix de la Calas, mais certains sont peut-être des soprano en puissance. Une chance se présente à eux puisque cette année, le concours Voix des Outre-mer intègre Mayotte.

3
200
De Beyoncé à Di Falco, un concours ouvert à tous

Fabrice di Falco, le chanteur lyrique martiniquais, co-président avec Julien Leleu du concours, et l’association Les Contres Courants ont créé le concours « Voix des Outre-mer» pour mettre en lumière des chanteurs ultramarins à un niveau national et leur faire découvrir l’art de l’opéra. Former les talents ultramarins de demain et les présenter aux différents acteurs de la culture, directeurs de conservatoire, producteurs, agents artistiques, professionnels du milieu culturel français, en sont les deux objectifs.

La 3ème édition couvre donc les 5 Départements d’outre-mer ainsi que Saint-Pierre et Miquelon, la Nouvelle Calédonie et la Polynésie française.

Le partenariat avec l’Office culturel du Département se concrétisera le 16 mars par l’arrivée de l’équipe du concours à Mayotte pour procéder aux sélections, nous annonce Julien Leleu : « Nous allons écouter l’ensemble des candidats, pour en retenir 10 qui bénéficieront d’une formation au chant en vue de la demi-finale à Mayotte en août. Les deux plus belles voix seront retenues pour représenter Mayotte à l’Opéra de Paris lors de la grande finale nationale en janvier 2021. »

Les inscriptions au concours sont ouvertes ou en écrivant à concours@voixdesoutremer.com, « il ne faut pas nécessairement ne chanter que des airs d’opéra. Nous acceptons tous les styles de voix lors de la demi-finale, comme des chants traditionnels. Un jeune nous a chanté du Beyoncé, et quelques mois après, régalait l’assistance avec du Mozart et du Vivaldi ! » Le concours et gratuit ainsi que la formation.
« Les talents artistiques des Outre-mer seront formés et  préparés pour maitriser les codes de la culture hexagonale et accéder à une  réelle visibilité au niveau national grâce au concours ‘Voix des Outre-mer’ ».
A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here