Des images du passé pour rapprocher les pays de la zone

Des centaines d'images de l'Océan Indien compilées sur un site unique, accessible à tous, c'est l'iconothèque historique de l'Océan Indien. Ce vaste projet vise à rapprocher les pays de la zone en montrant leur passé commun. Mayotte en est un des principaux contributeurs.

0
975
Vue de Mamoudzou sur une carte postale du début du XXe siècle*

Historique, mais aussi diplomatique, l’iconothèque de l’Océan Indien est une plate-forme numérique qui contient des milliers d’images d’archives. Les Archives départementales de Mayotte y ont notamment versé pas moins de 350 documents, soit 10% de ses fonds iconographiques.

Initié en 2017 et 2018, le projet porté par le Département de la Réunion a rapidement vu Mayotte en devenir le principal contributeur après La Réunion. Une participation logique puisque Mayotte a été au centre de l’administration coloniale de Madagascar et des Comores, et que les Archives départementales regorgent d’archives de cette époque, notamment suite à des legs. Les Archives départementales ont depuis entrepris la numérisation de ces archives, ouvrant la voie à leur démocratisation.

Mais les autres pays de la zone sont aussi partie prenante de ce projet commun, financé par le fonds européen Interreg. Mozambique, Comores, Madagascar, Maurice et Seychelles ont rejoint l’initiative.
Ce mercredi, une nouvelle étape a été franchie avec le lancement d’une exposition numérique en ligne intitulée “Images de l’océan Indien” et qui fait suite à un nouveau versement de dizaines d’images numérisées. Les nouveaux documents fournis par Mayotte sont principalement des photographies prises en 1984 après le passage du cyclone Kamisy. L’exposition met quant à elle en valeur des cartes postales anciennes notamment.

“L’objet est de mettre en valeur les images conservées dans le bassin indoocéanique pour les partager (…) L’enjeu c’est de rendre ces images visibles et de  toucher un public plus large que les gens qui viennent aux Archives départementales” explique Sara Ibrahima, à la tête du fonds iconographique des Archives départementales de Mayotte et référente scientifique du projet.

“C’est aussi montrer qu’on a une histoire commune : beaucoup de pays de la zone ont des images qui concernent d’autres pays. Par exemple à Mayotte on a beaucoup d’images de Madagascar qui datent de l’époque coloniale”.

Une carte postale de 1900 ou 1901 présentant une jeune fille de Mayotte*

Outre le grand public, cette exposition et l’iconothèque en général “permettent aussi aux chercheurs du monde entier de trouver des images sur cette base de données”. Des images accessibles en résolution limitée, mais disponibles en HD sur demande auprès des Archives départementales.

Pour le Département, cette démarche s’inscrit dans une volonté plus large de nouer des liens régionaux et d’inscrire le département dans son environnement régional, “tout en montrant notre singularité”. Ce qui donne à cette initiative culturelle et scientifique une dimension diplomatique, voire économique.

Y.D.

*crédits images : Archives départementales de Mayotte, à retrouver sur le site de l’exposition

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here